Que voir à New York en 4 jours ? Comment s’organiser ? Me concernant, un vrai casse-tête pour parvenir à en caser un maximum, tout en laissant la place à un peu de fantaisie, certains imprévus et une grosse fatigue.  J’ai eu du mal à me projeter et à apprécier les distances. Je ne vais donc pas vous livrer un listing des incontournables, il y a déjà pléthore de guides & blogs qui font ça très bien et qui m’ont d’ailleurs été indispensables. Je vais plutôt retracer notre planning – celui d’une famille avec deux garçons de 9 et 13 ans – afin que d’autres (familles ou non) aient une petite idée de ce qui est faisable pour un séjour de ce type.

 

Préambule

Notre première et dernière visite de New York date d’il y a plus de 15 ans. Depuis, je rêvais d’y retourner. C’est pourquoi nous l’avons intégrée avec grande joie dans notre périple américain, juste à la fin, histoire d’y faire un stop sympa tout en atténuant progressivement le décalage horaire. Mais après 3 semaines passées au rythme californien, le contraste a été quelque peu brutal ! Cette fois-ci, l’énergie de la grosse pomme n’a pas eu le même pouvoir de séduction sur nous. Cette effervescence, nous l’avons même plutôt ressentie de façon négative. Venant de Paris, nous sommes pourtant habitués à ce rythme plus agressif, caractéristique de certaines grandes villes -les touristes nous le reprochent suffisamment.

Peut-être aurions-nous dû commencer notre voyage par New York puis enchaîner sur San Francisco ?  Il se peut aussi que nous ayons tout simplement changé (enfin oui, disons-le… vieilli !) et que nous aspirions à autre chose ?…

Ceci dit, nous avions très envie de (re)découvrir la city toujours aussi spectaculaire de par ses buildings et son bouillonnement. Forcément, j’avais établi un programme un peu trop serré. Ce que nous aimons, avant tout, c’est découvrir et nous imprégner d’un lieu et de son atmosphère… marcher, flâner, contempler pour en avoir un aperçu le plus global possible. Vous vous en apercevrez, nous ne sommes pas de grands fanas de musées et nous préférons nous attarder sur les monuments, buildings, parcs & autres curiosités.

Ces 4 jours à New York auront été physiquement très difficiles. Nous arrivions en bout de course, il faisait chaud et les enfants (nous aussi d’ailleurs) commençaient à trainer une grosse fatigue, malgré l’excitation de cette nouvelle découverte, si attendue. Finalement, nous avons pratiquement respecté le « programme » mais en usant du taxi, condition sine qua non pour ne pas « achever » nos enfants (si, si).

 

Jour 1 : tour dans midtown (times square, grand central station, balade de madison square à union square)

 

Nous arrivons de Los Angeles par un vol de nuit, le fameux « red eye ». Vu nos têtes et nos regards vifs à l’arrivée, celui-ci porte décidément bien son nom. A peine 2 heures de sommeil, 3 heures de décalage horaire… autant vous dire que nous ne sommes pas très frais.

Le temps de régler les formalités et d’arriver sous une pluie battante à l’hôtel il est déjà 8H30. Notre hôtel est bien situé (proche de Grand Central Station), quasiment à l’angle de la 40th E St & Lexington. En attendant de récupérer la chambre, direction Scotty’s diner, que je vous recommande fortement pour le petit déjeuner. Blueberry pancakes (mon pêché mignon) & jus d’oranges pressées, pas très cher et hyper copieux.

Il est un peu plus de 10h et nous enchainons avec Times square, toujours sous la pluie.

time-square-new-york2

times-square-new-york3On se protège et on s’occupe : un arrêt devant les écrans afin d’avoir nos 15 secondes de célébrité, une bonne heure dans l’impressionnant Toys’R us (une attraction à lui seul) et pour terminer, la boutique Lids. Résultat des courses : une voiture télécommandée et customisée NYC par mon fils himself (ils sont forts ces américains…) et 3 casquettes à l’effigie des Yankees brodées au prénom (so chic…). Il faut savoir que la casquette est THE souvenir number 1 à rapporter pour des enfants – une ville = 1 casquette). Nous prenons enfin possession de la chambre, c’est l’heure de la sieste.

15h, il fait presque beau. Nous partons pour Grand Central Station. Impressionnante !

Grand central à New Yorkdécidément les Apple store sont partout !

 

Flat Iron- New-York

 

… puis direction pour la classique balade de Madison square Park à Union Square.

Je vous recommande de faire un stop au magasin DSW 40 E 14th St – pour apprécier l’incroyable vue  sur Union Square au travers des baies vitrées du 4 ème étage.

Par ailleurs, vous pouvez bien entendu y faire du shopping, il y a des prix intéressants sur pas mal de marques (vu des jeans 7 for all mankind à 60 $).

 

 

 

 

Union-square-new-york

Retour ensuite vers l’hôtel avec un crochet par l’Empire State building pour aller récupérer nos City Pass en 10 minutes chrono, une excellente initiative qui nous fera gagner du temps le lendemain (et ce n’est pas négligeable !)

 

Jour 2 : Empire State Building, Musée d’Histoire Naturelle, Central Park, Soho / Nolita, Top of the Rock

 

Départ un peu tardif pour l‘Empire State puis 1h30 d’attente malgré le city pass récupéré la veille…

vue-empire-building-new-york

 

 

… mais la vue est si grandiose et le temps si magnifique que c’est vite oublié. Moi qui suis sujette au vertige, je suis fascinée par ce relief de buildings.

 

 

 

vue-empire-buildind-new-york3

vue-plongeante-empire-state-building

vue-empire-building-new-york2

On enchaine avec un saut au Rockfeller Center puis au Top of the Rock pour réserver notre créneau de visite pour le soir même à 21h.

rockfeller-center-new-york

Ayant tout fait à pied la veille + la matinée, nous avons visiblement « cramé » le crédit de marche de nos enfants pour la journée, voire plus. Nous prenons donc le taxi pour le Musée d’Histoire Naturelle. En 2h, nous faisons un remake de « la nuit au musée » au milieu des fascinants dioramas d’animaux taxidermisés, nous plongeons dans « ocean life » avec les animations sous-marines sous le regard d’une baleine bleue de 30 mètres et pour finir nous nous remémorons les différentes espèces de dinosaures avec le « dino tour ».

Diorama du Musée d'Histoire Naturelle- New-York

Version 2

Nous pourrions y rester encore des heures, mais il est temps de partir. Petite pause à Central Park que mon fils aîné rêvait de voir, le temps de manger tranquillement une glace en observant les écureuils & de prendre quelques photos.

 

central-park-new-york

Nous repartons dans le coin de Soho et Nolita pour un peu de shopping rapide. J’y trouve LA boutique Clare Vivier que je cherchais. Pour la petite histoire, il s’agit de la marque « made in California » tout en haut de ma wish list américaine (et dont je parlais déjà ici) avec seulement 4 boutiques dans tout le pays. Je m’offre enfin le portefeuille en version orange sur lequel je louchais depuis Los Angeles. Car oui, trouver des marques & créateurs du pays est également une activité que nous aimons faire en voyage. Enfin surtout moi, mais comme je les y ai habitués très tôt, mon mari et mes enfants sont sympas et me suivent plutôt bien sur ce coup là !

Pas loin, nous tombons sur le nouveau « baby Hulk » de Ron English sur le Houston Bowery Wall.

baby-hulk-new-york

IMG_1356

 

En repartant, nous faisons un arrêt « obligé » à l’incroyable flagship de Hollister au 600 Broadway puis retour en taxi pour arriver avant la fermeture de l’unique, incontournable et prévisible halte pour nos (pré)ados, LA boutique Abercrombie Kids, au 720 fifth avenue. Pour une fois que les garçons nous réclament du shopping, on en profite.

 

 

 

Diner rapide avec un cheese et des fries chez Five Guys. Je reviendrai sur le sujet burger car nous en avons mangé un nombre incalculable, dans différentes enseignes. Il nous fallait donc également tester celui-ci. Mieux qu’un MacDo -ce qui n’est pas très compliqué en soi-, celui-ci ne gagnera pas sa place dans notre sélection.

Notre soirée s’annonce de toute beauté puisque nous fonçons vers le Top of the Rock pour une vue mythique et saisissante de New York by night. Cette fois-ci, nous atteignons les sommets (70 étages) en à peine 10mn à bord d’un ascenseur « son & lumière » – psychédélique et contemplons longuement ce panorama époustouflant. Un instant magique. Et nous en avons eu plusieurs lors de ce séjour. Tous différents.

top-of-the-rock-new-york (1)

Vue sur l’Empire State avec le « viewfinder » en prime pour les curieux (ne l’achetez pas, cela n’en vaut pas la peine… le soir, on n’y voit rien…-

View-finder-top-of-the-rock

22h, retour à pied à l’hôtel.

new-york-jour2

 

La suite du séjour arrive très bientôt…

2 Commentaires

  1. Aurelie

    Alala le rythme effrénée de New-York. Pour ma part j’y suis déjà allée deux fois mais j’ai hate d’y retourner. Je ne saurai expliquer pourquoi mais cette ville m’a envoûtée.. Je vais continuer de lire la suite de ton séjour 🙂

    Réponse
    • Céline

      oui rythme de folie tu as raison ! J’ai même trouvé cela très oppressant sur Manhattan et rude à supporter en arrivant de Californie 😉

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Itinéraire d'un (family) road trip en Californie - La vie en rose flamant - […] à NYC en 4 jours à retrouver ici  (Time square, Madison, Union square, Empire, Rockfeller, Musée d’Histoire Naturelle, […]
  2. 4 jours à New York #2 - La vie en rose flamant - […] La suite de notre séjour de 4 jours à New York… la voici ! Avec une troisième magnifique journée, la plus…
  3. 4 jours à New York #3 (le dernier volet !) - La vie en rose flamant - […] ce soir sur Paris… Ces 4 jours à New York auront été denses, je vous en ai déjà parlé ici…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *