La relève de la garde à Buckingham Palace

En août, la relève de la garde a lieu tous les deux jours. 5 régiments composent la garde de la Reine. On les différencie à la plume de leur bonnet et aux boutons de leur veste. Tous les guides conseillent d’arriver bien en avance afin d’espérer voir un semblant de quelque chose. Nous ne pensions pas qu’en arrivant quasiment une heure à l’avance, nous allions, malgré tout, être parqués comme du bétail, derrière des barrières à plusieurs centaines de mètres… très très loin des grilles de Buckingham Palace. Une affluence digne d’un soir de grand match ou d’un concert de rock star !

Nous avons, malgré tout, pris notre mal en patience et attendu l’heure fatidique de 11h30, début du spectacle pour environ 45 minutes. Dire que nous avons réussi à distinguer le nombre de boutons ou autres particularités permettant de reconnaitre les régiments serait un pur mensonge ! Mais nous avons, quand même, aperçu une partie du défilé, à cheval et à pieds, en fanfare et sous un soleil radieux (le top !). Sur le moment avoir pensé « tout ça pour ça » mais les enfants, eux, ont largement apprécié et n’était-ce pas là, l’essentiel ?!

 

Balade dans le Saint James’ park

Mon image

 

 

La relève de la garde terminée, nous traversons le Saint-James Park pour rejoindre le coin de Big Ben. Roseraies, écureuils, canards, cygnes et pélicans nous invitent à une petite pause bucolique (et bien méritée) avant de replonger dans la foule en direction de Westminster. N’hésitez pas à faire cette balade, cela vaut vraiment le coup !

 

 

Cap vers Big Ben et Westminster

IMG_4163

 

Après concertation, visiter l’Abbaye de Westminster et le Parlement n’est pas au programme du jour, trop de monde, trop d’attente et le beau temps a raison de nous… nous préférons en profiter pour admirer ces incroyables sites de l’extérieur.

Une fois Big Ben -qui est en fait, le nom de la cloche et non celui de la tour-, photographiée sous toutes les coutures (106 mètres de haut quand même) nous nous dirigeons vers le London Eye.

 

In the Eye of London

London Eye

 

Depuis mon arrivée, je fais une fixette sur le London Eye car je n’avais pas pu y monter lors de mon dernier séjour à Londres, trois ans auparavant… la roue était H.S. Là encore, qu’est-ce qu’il y a comme monde au mois d’août !!! Plus de 2 heures de queue… Alors, c’est vrai, nous aurions pu prendre les tickets à l’avance, mais nous ne voulions pas nous imposer un planning strict.

Pour le coup, nous cassons la tirelire et prenons les tickets fast track : 119,80 livres exactement pour quatre… oui quand même… (40 livres de plus qu’un ticket normal) mais à peine 15 mn d’attente… Nous estimons que « It’s worth it » !

 

IMG_4165

 

La rotation dure environ 30 minutes à 135 mètres de haut, soit l’équivalent de 30 bus rouges empilés les uns sur les autres ! Moi qui suis sujette au vertige… et bien, même pas peur !

Ces grosses capsules (accueillant jusqu’à 25 personnes) semblent sorties tout droit de l’espace. S’offre à nous une vue panoramique et incroyable. Par beau temps, on peut voir à plus de 40 km ! Cela ne sera pas pour aujourd’hui car le temps se gâte, mais nous apprécions quand même cette époustouflante vision aérienne de Londres. Cette journée de découverte a été bien remplie, donc retour à Earls Court !

 

Vue du London Eye

 

 

Les dinosaures du Natural History Museum

 

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ! Les prochaines visites se font sous la pluie… Cette fois-ci, c’est le temps idéal pour aller au musée et visiblement, nous ne sommes pas les seuls à avoir cette riche idée !

Après 1 heure de queue, les pieds trempés (certains sont même en tongues !) nous rentrons enfin dans ce somptueux bâtiment. Dès l’entrée, c’est Dippy le diplodocus de 26 mètres qui nous accueille… la fameuse figure emblématique du musée.

 

IMG_4696

 

Le musée d’Histoire Naturelle propose 4 sections par couleur : bleue (dinosaures, poissons, mammifères…), verte (oiseaux et petits insectes), rouge (la terre, les volcans…) et orange (Darwin centre) le tout proposant 70 millions de pièces différentes. Au secours !!! C’est immense et je reconnais que nous sommes déjà fatigués avant d’avoir commencé.

Notre objectif est de voir en priorité tout le parcours des dinosaures (seul hic étant qu’il fallait refaire la queue !). Cette expo mise en scène est impressionnante et très bien faite . Pour le reste, vu l’affluence, nous continuons sur une partie de la zone verte, celle des bestioles. Pour vous donner une idée, il nous a fallu presque 3 heures pour voir tout cela. Et c’est sans compter la pause déjeuner, à faire en décalé pour éviter d’attendre trop longtemps pour manger sa pizza.

Ce musée est un incontournable, notamment avec des enfants mais il est impossible de tout voir dans la journée. De notre côté, une bonne demi-journée de visite était suffisante. Epuisés, les enfants ne tenaient pas à continuer…

musée histoire naturelle à londres

dinosaure au musée histoire naturelle à Londres

 

Visite de la Tour de Londres et des Joyaux de la couronne

Là encore, quel est le meilleur moyen d’éviter une attente trop longue ? Visiter sous la pluie ! Les photos manquent cruellement de luminosité, mais nous entrons dans la Tour de Londres en 10 minutes à peine et idem pour les Joyaux de la Couronne. C’était, sans doute, le prix à payer 😉

Ce château médiéval incroyablement bien conservé fait, lui aussi, partie des quelques grands classiques de Londres, incontournable pour toute visite avec enfant(s). Situé dans le quartier de la City, il apporte la touche historique et « vieille pierre » au milieu de tous les grattes ciel.

La White Tower, au centre de la cour, date du XI ème siècle, sous Guillaume le Conquérant afin de protéger la ville contre les attaques. Le reste de la forteresse a été construit plus tard et a servi de résidence royale, de chambre du Trésor, d’atelier de frappe pour la monnaie, de ménagerie et surtout de prison. La « Bloody Tower » porte bien son nom tant elle a été associée à un lieu d’emprisonnement, de torture et d’exécution. La visite est très agréable et ludique pour les enfants car on circule librement, on grimpe dans les tours, on découvre les armes et armures de l’époque… tout en étant quasiment « au sec ».

Les joyaux de la couronne à Londres

Nous profitons du peu de monde pour aller voir les célèbres Joyaux de la Couronne. Un tapis roulant permet de fluidifier la circulation pour admirer facilement toutes les couronnes, sceptres, épées et autres pierres précieuses. Ces pièces sont impressionnantes et irréelles tellement elles semblent importables… Et pourtant… saviez-vous que la couronne d’Etat Impériale que porte la Reine, chaque année, lors de chaque cérémonie d’ouverture du Parlement est incrustée de 2868 diamants, 273 perles, 17 saphirs, 11 émeraudes et 5 rubis… cela laisse songeur non ? à défaut d’être rêveur ! On y voit également un des plus gros diamant du monde, le Koh-I-Noor affichant 105 carats !

Dehors, nous croisons les fameux corbeaux, paradant sur les pelouses intérieures. Selon la légende, bien connue, il parait que s’ils venaient à disparaitre, la Tour de Londres s’écroulerait et la pays avec !

1 coquelicot par soldat mort au combat

1 coquelicot par soldat mort au combat

 

Ici, nous voyons la superbe installation éphémère « Terres et mers de Red Swept Sang » inaugurée en août 2014 et conçue par Paul Cummins et Tom Piper afin de rendre hommage à  chaque britannique mort au combat lors de la première guerre mondiale.

Chaque coquelicot (en céramique) planté dans les douves représente un soldat. Le 888 246 ème a été planté le 11 novembre 2014 pour commémorer la fin de la guerre.

IMG_4584

 

En sortant de la Tour de Londres, nous apercevons au loin le Tower Bridge. Datant de la fin du XIXème, le pont à bascule fonctionne encore plusieurs fois par semaine à l’approche de bateaux. Quelques clichés et nous nous arrêtons là, trop de pluie et de brume pour espérer profiter pleinement de la vue en traversant la passerelle.

IMG_4704

 

2 Commentaires

  1. Sophie Loubières

    Décidément, j’adore ce blog, photos et conseils sont top. Nous allons à Londres la semaine prochaine, je retiens le London Eye avec 1/4 d’heure de queue seulement (même si il faut casser la tirelire !). Je n’ai pas voulu réserver non plus car avec le temps londonien, on ne sait jamais.
    J’espère que nous verrons quand même un peu la relève de la garde !!! On ne va quand même pas arriver à 8H du matin 🙁
    Merci pour ce beau blog !

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      Merci beaucoup pour toutes ces bonnes ondes 😉 J’espère que ce séjour londonien sera réussi ! Pour le London Eye, vous aurez peut-être plus de chance (moins de monde, donc pas besoin de casser la tirelire) Enjoy !

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Visiter Lisbonne en famille - itinéraire sur une semaine - La vie en rose flamant - […] l’expérience à Londres il y a 2 ans (les intéressés peuvent aller lire sur le sujet la visite des grands classiques…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *