Lorsque j’ai commencé à cogiter sur l’itinéraire de notre road trip, celui-ci s’est largement concentré sur la côte ouest, alternant monde urbain avec San Francisco, forêt & nature grandioses avec Yosemite, côte magnifique avec la route 1, plages immenses à Santa Monica. Il me restait une grosse frustration, celle de ne pas voir le « désert ». Est-ce une bonne idée en été ? Et où aller, sans trop dévier d’un itinéraire axé « west coast » ? A Palm Springs puis à Joshua Tree Park bien sûr ! 

Alors ce désert, est-ce que ça vaut le coup d’aller y passer quelques heures en plein cagnard  ? Eh bien, je vous réponds OUI ! C’est faisable car seulement à 3 heures de route de LA. Avec une étape pour dormir dans le coin, nous ne regrettons pas ce détour, « it was worth it » -même avec des températures atteignant rapidement les 45 degrés voire plus (à l’ombre bien sûr)… Et Palm Springs, c’est pas un peu »cliché » ?  Je vous expliquerai plus en détails notre halte étonnante et décalée dans un autre billet car, là aussi nous avons fait une belle découverte.

En route pour un aperçu « en voiture » du Joshua Tree Park

 

A cheval sur le désert de Mojave (partie ouest du Parc) et celui du Colorado (partie est), ce parc est immense et abrite deux éco-systèmes bien différents. Pour vous faire une idée, il faut environ 1h30 pour le traverser en voiture. C’est une magnifique réserve naturelle qui abrite (mais nous n’avons pas vu grand chose) de nombreux animaux tels que coyotes, pumas, rats kangourous et une multitude d’espèces d’oiseaux et insectes. Vu que nous sommes fin juillet et qu’il y fait juste près de 45 degrés, vous imaginez bien que nous n’en découvrons qu’une infime partie, et en voiture climatisée.

Sur les conseils du gérant de notre hôtel à Palm Springs, nous partons pour l’entrée Nord du parc, à Twentynine Palms à 1h30 de route environ. 10h du matin, nous faisons le check-out et il fait déjà 40°C, hum ça promet !

Nous voilà partis sur une magnifique route comme je les aime, des éoliennes (encore et toujours) au milieu d’un paysage désertique ponctué des maisons typiques américaines isolées de tout. Et cette immensité qui ne cesse de nous scotcher depuis le début de notre séjour.

route vers Johua Tree Park

route vers Johua Tree Park

Arrivée à Twentynine Palms (North Entrance), direction Oasis Visitor Center pour aller chercher toutes les infos & conseils du moment auprès des rangers. De façon générale, je vous conseille de toujours aller voir les rangers, une étape quasi incontournable si vous voulez profiter au mieux des ressources du parc au moment de votre visite.

arrivée au Joshua Tree Park

Les rangers, très accueillants nous fournissent cartes et dépliants (super bien faits) tout en insistant sur les précautions à prendre pour visiter le parc en toute sécurité. Un plein d’essence, de quoi manger et beaucoup d’eau dans le coffre ! Car, à part des « restrooms », il n’y a rien d’autre dans le parc. Mieux vaut être prévenu et prévoyant…

Joshua Tree Park

 

Les rangers nous confortent dans notre itinéraire en nous conseillant de :

  • suivre la route en direction de Cottonwood jusqu’à Cholla Cactus garden où, à cette période de l’année, ils sont encore en fleurs
  • revenir ensuite vers la route menant à la Hidden Valley pour faire un crochet jusqu’à Keys View
  • repartir par la route menant à la West Entrance.

De mémoire, ce trajet nous a pris environ 1h30 en tout, sans compter les nombreux (mais rapides) stops. Cela peut paraitre court – vu l’étendue du parc- mais c’est largement suffisant pour avoir une bonne vue d’ensemble compte tenu de la chaleur écrasante que nous subissons. J’insiste vraiment, les conditions climatiques rendent toute randonnée ou visite prolongée impossible.

 

 

 

carte-joshua-tree-park

A la rencontre du Joshua Tree

 

En fait, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Les avis glanés à droite et à gauche sur ce Parc étaient partagés entre paysages incroyables et uniques à voir absolument et étendues désertiques avec de gros cactus sans véritable intérêt (j’en rajoute un peu). Visiblement, le Joshua Tree Park semble être une expérience très personnelle !

Pour ce qui nous concerne, nous avons -tous les 4- été subjugués par cet endroit, complètement lunaire et fascinant… avec ces arbres si particuliers qui ne poussent que là-bas, dans la partie du Parc située dans le désert de Mojave.

Pour info, cet arbre qui n’est pas sans rappeler le fameux album de U2, n’a rien d’un cactus car il appartient à la famille des yuccas. Il fut nommé ainsi, arbre de Josué, par les Mormons. La raison ? C’est sa forme vaguement humaine qui leur aurait laissé penser que cet arbre leur indiquait le chemin vers la Terre Promise.

Cet arbre peut atteindre jusqu’à 10 mètres de haut et vivre jusqu’à 250 / 300 ans. Il y en a de toutes les tailles et de toutes les formes, absolument partout…

joshua-tree-park-3

joshua-tree-park-4

20150804_121524

Arrêt conseillé par les rangers : Cholla Cactus Garden

 

Nous écoutons les conseils des rangers puis empruntons la route vers Cottonwood, jusqu’à Cholla (prononcez cho-ya) Cactus Garden. Quelle surprise de se retrouver devant un champs de cactus à perte de vue, il y en a de toutes les tailles. Un chemin permet de se balader tranquillement au milieu en toute sécurité. Mais faites quand même très attention aux (jeunes) enfants qui auraient la mauvaise idée de passer sous les barrières… les épines sont redoutables car très douloureuses et apparemment difficiles à enlever.

joshua-tree-park-cholla-cactus2

joshua-tree-park-cholla-cactus-3

joshua-tree-park-cholla-cactus-4

Nous quittons les cactus pour rebrousser chemin et suivre la route en direction de la Hidden Valley.

Nous sommes également fascinés par ces roches avec des formes fantastiques, comme si elles avaient été sculptées.

joshua-tree-park-7

joshua-tree-park-6

joshua-tree-park-5

joshua-tree-park-skull-rock

Ici, il s’agit du Skull Rock, un rocher en forme de crâne qui se trouve dans le coin de Jumbo Rocks. Véritable attraction du coin due à l’érosion,  cela valait bien une photo souvenir – prise directement de la voiture !

Seuls au monde devant Keys view

 

Petit détour pour arriver au point de vue le plus impressionnant du Joshua Tree Park, qui se trouve tout au bout du chemin. C’est aussi l’un des plus incroyables que nous ayons vu pendant ce séjour californien. Personne à part nous ce jour-là, nous avons le curieux sentiment d’être seuls au monde… une sensation très agréable devant un tel spectacle !

Nous sommes à 1581 mètres d’altitude (quand même) avec une vue panoramique sur les San Bernardino Montains jusqu’à la faille de San Andreas. Trop chaud pour y pique-niquer, mais hors période estivale, ce doit être un moment magique. N’hésitez pas un instant.

joshua-tree-park-keys-view-2

joshua-tree-park-keys-view-3

joshua-tree-park-8

joshua-tree-park-9

 

Bye bye Joshua, direction Cabazon puis L.A…

 

Sortis du parc, on se croit au Far West ! On suit les éoliennes toujours le long de la route et on se régale de ces paysages à perte de vue.

sortie-joshua-tree-park

route-joshua-tree-park3

Déjeuner rapide avec un burger chez le fameux In-N-Out et arrêt shopping à Cabazon, le seul Outlet que nous ferons lors de ce séjour. C’est sur notre chemin, nous n’y faisons pas de folies. Il y fait vraiment trop chaud (tout est en extérieur) et nous fuyons vers Los Angeles où nous allons passer 6 jours chez nos amis.

Vous l’aurez compris, cette expérience du désert avec le Joshua Tree Park nous a plus que séduit, même sous une chaleur étouffante. Ce petit aperçu a suffit à nous donner envie d’en voir davantage (une prochaine fois, qui sait ?). Car cet endroit magique est reconnu pour être le paradis des randonneurs et des grimpeurs. Et marcher reste la meilleure façon d’admirer la faune et la flore.

Alors si vous avez la chance de pouvoir y aller à un autre moment, renseignez-vous pour en profiter un max :

  • Pour être au taquet sur toutes les randonnées & campgrounds du Parc, allez directement sur le site du Joshua Tree National Park
  • Pour ceux qui préfèrent dormir à l’hôtel, nos amis de LA nous avaient recommandé cet hôtel, le 29Palms Inn, tout près de la porte Nord du Joshua Tree Park. J’ai hésité car j’avais peur que sa situation un peu isolée soit un problème sous cette forte chaleur. J’ai finalement opté pour Palm Springs, un peu plus animée. Ceci dit, ça a l’air bien sympa et je tenterais bien l’expérience une prochaine fois !

 

Alors, qu’en pensez-vous ? Prêts à braver les fortes chaleurs pour visiter le Joshua Tree Park en été ou pas encore ? Et pour les chanceux qui l’ont déjà fait, quels sont vos meilleurs souvenirs ?

 

 

 

16 Commentaires

    • lavieenroseflamant

      oui tu as raison, il y a tant à voir ou à revoir… je rêve maintenant d’aller vers le grand Canyon & co 😉
      Je suis tombée amoureuse de la Californie et de ses espaces incroyables et cette lumière… <3

      Réponse
  1. chloe

    Ete ou hiver, je rêverais d’y aller 😉

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      J’ai cru comprendre que l’ouest américain faisait partie de tes souhaits… j’espère que tu auras l’occasion de le réaliser bientôt, quelle que soit la saison 😉 Le printemps doit être un bon compromis !

      Réponse
  2. Didiceleste aux US

    Je n’ai toujours pas fait l’Ouest des US… 🙁 Tes photos sont vraiment superbes je rajoute Joshua Tree à la liste.

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      oh merci ! D’après ce que j’ai vu, tu n’as pas (encore) fait l’ouest, mais tu as déjà bien bougé ailleurs ! Je vais allez lire ça de plus près 😉

      Réponse
  3. Delphine / 7h09

    Ah cet article est très lui ! Et oui oui très raccord avec le mien. Ce parc est magnifique, on tombe tous sous son charme.Comme je m’y verrais bien là, maintenant, alors que dehors il fait froid et il pleut…

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      oh oui, tu as bien raison ! Belle journée à toi en attendant de lire la suite de ton périple US ou un autre article « découverte » 🙂

      Réponse
  4. Caro

    Je vois qu’on a toutes les 2 eu un coup de coeur pour Key Views !

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      😉 et j’aurai adoré pouvoir y faire quelques randonnées… mais comme toi, nous n’avons fait que passer !

      Réponse
  5. Capitaine Capitaine

    Je partage totalement ton avis sur ce parc ! J’avais aussi hésité à m’arrêter compte tenu des avis super mitigés sur la question, et je n’ai pas été déçue! Keys View au coucher de soleil restera un de mes meilleurs souvenirs…

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      😉 Keys View au coucher du soleil… je ne peux que l’imaginer. Mais je comprends que cela soit mémorable !

      Réponse
  6. Karine

    On a adoré ce parc aussi (mais pas vu en été, plutot en plein hiver… tu vas voir ça change un peu!). J’ai beaucoup aimé les cholla cactus, je confirme c’est pénible à enlever, mon homme en a eu un accroché à la chaussure de marche.
    Ah ah le skull rock, on le voit mieux depuis ton point de vue, nous on a pas trop vu le crane :/

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      en plein hiver, ça doit tout suite créer une autre ambiance… je vais aller voir ça 😉

      Réponse
  7. Pauline

    Me voilà à flâner sur ton blog, tomber sur cet article et me remémorer de beaux souvenirs dans ce parc 🙂 Ahhhh les roadtrips Américains! Le bonheur.

    Réponse
    • Céline

      Merci pour ton passage par ici Pauline et ravie d’avoir ravivé d’agréables souvenirs. Vite un prochain road trip 😉

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Itinéraire d'un (family) road trip en Californie - La vie en rose flamant - […] chaud) puis route vers LA avec un stop shopping dans l’outlet de Cabazon. Le récit est juste ici […]
  2. Palm Springs en été... on y fait quoi ? - La vie en rose flamant - […] Au final, nous y sommes restés une seule journée pleine puisque nous avons filé le lendemain matin pour Joshua Tree…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *