La Galerie Louis Vuitton a ouvert l’été dernier un espace de 700 m2, mis en scène par Judith Clark afin de retracer toute l’histoire de la marque, ses trésors, ses secrets au travers de correspondances, croquis, effets personnels et oeuvres inspirées de Louis Vuitton. Il se trouve que ce lieu d’exception est justement situé non loin de chez moi ! Nous avons donc profité de la dernière visite guidée de la session Fall/Winter 2015 pour aller découvrir l’univers du malletier au monogramme le plus célèbre de tous les temps. 

 

Louis Vuitton, son parcours en quelques mots

 

Prenons le temps d’un rapide flashback pour planter le décor ! Grâce à cette visite, j’ai (re)découvert l’histoire passionnante de cette famille visionnaire. Né en 1821, Louis Vuitton est issu d’un milieu modeste. Il apprend très jeune à manier les outils dans son petit village jurassien auprès de son père meunier-menuisier. Âgé de 14 ans, il décide de rejoindre Paris à pied et y devient apprenti layetier-emballeur puis se forme à l’art du malletier. Il commence à réaliser des coffres de voyage et se constitue peu à peu une clientèle fortunée. C’est ainsi qu’il ouvre en 1854, son premier magasin en plein centre de Paris.

Cinq ans plus tard, Louis Vuitton prend une décision très stratégique car elle va faciliter les approvisionnements et livraisons. C’est dans une petite rue calme et verdoyante, nommée aujourd’hui comme il se doit, rue Louis Vuitton, qu’il installe ses ateliers en 1859. En effet, ces nouveaux locaux, situés en bordure de Seine, sont proches de la voie de chemin de fer menant à Paris… Une situation idéale pour ouvrir de nouveaux horizons à ce Jurassien de talent qui y voit une opportunité énorme pour accélérer son développement. Ce pionnier de la maroquinerie de luxe avait vu juste ! La famille Vuitton y construit même une demeure accolée aux ateliers et s’y installe afin d’être au plus près de ses artisans. Restaurée dans un style art nouveau, cette « maison de famille » existe toujours et sert également à accueillir les hôtes de marque.

Aujourd’hui, les ateliers asniérois demeurent les gardiens du savoir-faire de la marque de luxe et les artisans y réalisent les malles, les modèles d’exception en cuirs rares & exotiques et toutes les commandes spéciales.

Quelques chiffres sur les ateliers historiques Vuitton : 23 000 objets y sont stockés, 160 000 documents et 170 artisans y travaillent !

 

Visite de la Galerie Louis Vuitton en images

 

On commence un téléphone à la main, par visualiser comment était, à l’époque, le bâtiment sous cette grande verrière « style Eiffel ». Une expérience de réalité augmentée plutôt amusante ! A noter : les photos de notre visite « de nuit » à 18h fin octobre, ne rend pas justice au lieu. A refaire aux beaux jours ?!

La verrière de la Galerie Louis Vuitton à Asnières

La visite de la Galerie Louis Vuitton est non chronologique. Le visiteur y fait plutôt des escales thématiques : voyage, innovation, graphisme, création… Avec une mise en scène très particulière puisqu’elle se présente sous forme de modules sur roulettes, inspirés par la forme d’un jeu de Patéki (une sorte de casse-tête de l’époque), dessiné par Gaston-Louis Vuitton.

Mallesà la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Galerie Louis Vuitton à Asnières

Les moyens de transport se développent peu à peu et suscitent des envies d’évasion & de découverte de nouveaux horizons. Malle, valise, coiffeuse, nécessaire de toilette, sac à dos, tenues et autres accessoires… tout est alors pensé pour répondre aux besoins de ces nouveaux voyageurs, qu’ils utilisent le bateau, le train, la voiture ou l’avion.

Galerie Louis Vuitton à Asnières

Ici, on peut voir les fameuses serrures à gorges développées et brevetées par la marque en 1890. Chacune possède un mécanisme inviolable grâce à des cylindres numérotés et uniques. Le client se voit remettre une seule clé lui donnant accès à tous les accessoires Vuitton.

Malles monogrammées à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Saviez-vous que c’est Louis Vuitton qui a inventé la malle plate ? Pratique et novatrice, on l’empile plus facilement que sa cousine au couvercle bombé. En toile enduite, elle devient également plus résistante et imperméable.

Les initiales personnalisées sont appliquées aussi bien sur les malles et valises que sur tous les accessoires qu’elles contiennent. Cela reflète l’idée que ce monogramme apporte caractère et personnalité même au plus petit objet.

Quant à la toile monogrammée LV, Louis Vuitton ne l’a pas connue de son vivant car elle fut lancée en 1896 par son fils Georges, quelques années après sa mort.

Malles à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Le premier étage du bâtiment est impressionnant avec son plafond en lattes de bois en peuplier (le même qui sert à la fabrication des malles). On y retrouve quelques uns des modèles phares (imaginés par Marc Jacobs, Nicolas Ghesquière et bien d’autres) qui font partie intégrante de l’histoire de la Maison Louis Vuitton. Layetier-emballeur d’origine, le fondateur de la maison a toujours été proche de l’univers du vêtement, partageant les mêmes préoccupations de savoir-faire, qualité et personnalisation.

Expo du premier étage de la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Fleurs à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Ici, une référence à la nature et aux fleurs, chères à l’histoire de la marque. Dans les années 1910, la maison Louis Vuitton, et plus précisément, Georges (le fils) produit des malles miniatures, doublées de zinc et garnies de fleurs fraîches et les offre à ses clients. Imaginez… quel luxe !

Robes à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Robes à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Sacs à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Robes à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Sacs à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Plus loin, une autre pièce expose certains des modèles d’exception, produits autrefois. Des commandes particulières comme cette malle faisant office d’armoire de voyage ou encore cette incroyable malle-lit !

Articles de voyage à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Articles de voyage à la Galerie Louis Vuitton à Asnières

La visite de la Galerie Louis Vuitton se termine par un bref passage dans les salons de la maison de famille. Parfaitement conservés, ils profitent encore aujourd’hui à la famille Vuitton et servent également à recevoir des hôtes de marque.

Les salons de la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Les salons de la Galerie Louis Vuitton à Asnières

Pour aller plus loin…

Pour plus d’infos sur la Galerie Louis Vuitton, c’est juste ici.

Le planning des prochaines visites n’est pas encore connu à ce jour. Mais elles devraient reprendre en 2016. Alors stay tunned !

Edit de dernière minute ! La Galerie ouvre à nouveau ses portes tous les WE du 17 septembre au 30 octobre 2016 !

Foncez réserver ici : louisvuitton.com/fra-fr/notre-histoire/asnieres#/home

Sinon, je compte bien profiter des prochaines journées particulières Louis Vuitton qui permettent de visiter les ateliers, cette fois-ci. Et vous, avez-vous déjà eu l’occasion d’y aller ?

 

 

11 Commentaires

  1. Florence et ses serre-tetes

    Quel beau reportage photo ! C’est super cette idée d’app en réalité augmentée, j’aimerais bien avoir l’occasion d’essayer !

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      Oh merci, c’est gentil ! J’espère que les visites ne vont pas tarder à reprendre, tu pourras tenter l’expérience 🙂

      Réponse
  2. Yehohanaan

    Beau résumé et très belles photographies ! Je viens de découvrir ton blog et j’aime beaucoup le design et l’esprit que tu lui donnes, bravo ! 🙂

    http://yehohanaan.com

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      Merci pour ton petit mot ! ça me fait très plaisir et c’est très encourageant 🙂

      Réponse
  3. marmotteetcompagnie

    Super article 🙂 Je viens de découvrir ton blog et j’adore continu comme ça bravo 🙂

    Réponse
    • lavieenroseflamant

      Merci à toi ! Et ravie que cela te plaise 😉

      Réponse
  4. Roz

    Coucou !

    Bravo pour cet article, j’aime beaucoup !
    C’est drôle, car j’habite juste à côté d’Asnières et je ne savais pas que cette galerie existait.
    Du coup je suis bien tentée d’y aller, par contre je n’ai pas trouvé le prix du billet. Peux-tu me renseigner stp ?
    Merci pour cette belle découverte et encore merci pour ton joli message sur le forum sur BS 😉

    Réponse
    • Céline

      Hello et merci à toi ! C’est drôle que nous soyons presque voisines 😉 C’est un lieu qui n’est pas ouvert au public en permanence. En principe la visite est gratuite. Je viens de regarder à nouveau et les visites reprennent à partir du 17 septembre jusqu’au 30 octobre. Il suffit que tu t’y inscrives en cliquant sur le lien à la fin de l’article ! A bientôt !

      Réponse
      • Roz

        Oui j’ai vu ça sur le site tout à l’heure, il ne me manquait plus que le tarif, mais si c’est gratuit alors c’est une bonne nouvelle 😉 Merci pour ta réponse Céline !

  5. Robache

    J’ai moi-même eu l’occasion d’y aller une journée en tant que Collaborateur ;  » entre musée et s’avoir faire  » c’est un régal !

    Réponse
    • Céline

      Absolument ! un superbe endroit qui en vaut le détour ! Reste plus qu’à faire les journées particulières pour compléter tout ça !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rendez-vous sur Hellocoton !