La belle Trinidad est au programme depuis le jour où j’ai commencé à faire notre itinéraire Cubain de 12 jours. Elle est un peu excentrée par rapport au reste de notre périple imaginé dans la campagne dépaysante de Viñales et dans la bouillonnante et incontournable Havane… tant pis, on va s’en accommoder ! Je choisis même le spot de plongée sous-marine à mi-chemin à Playa Larga afin d’optimiser la longue route jusqu’à cette cité arc-en-ciel. Impensable d’aller à Cuba et de passer à côté de Trinidad ! Et c’est même là-bas que nous passerons le 31 décembre, plutôt pas mal pour entamer une nouvelle année, non ? Alors 2 jours à Trinidad sont-ils suffisants pour en avoir un petit aperçu ? Et comment profiter au mieux de cette atmosphère unique en si peu de temps et surtout sans se presser ? Vous l’avez compris, vous n’aurez pas droit aux incontournables que vous trouverez dans tous les guides ou sur d’autres blogs mais simplement à la façon dont nous avons découvert la ville et ses environs sur ces 2 journées ;))

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - Covento San Francisco de Asis

 

Trinidad, un petit bijou d’architecture…

Déclarée Patrimoine culturel de l’Humanité par l’UNESCO en 1988, Trinidad est un vrai petit joyau d’architecture coloniale. Ce qu’on peut appeler une vraie ville musée. Une ville où il fait bon flâner, le nez en l’air. Mais aussi et avant tout, une ville avec une âme, une ville qui vit, une ambiance unique qui se ressent.

Pour mieux la comprendre, il est intéressant de connaître un bout de son histoire. La villa de la Santisima Trinidad a été fondée par le conquistador Diego Velasquez en 1515. Au XVII ème siècle, elle devient un refuge de pirates et de contrebandiers. Et c’est à la fin du XVIII ème que la ville commence à prospérer avec l’exploitation des esclaves et le développement de l’industrie sucrière. Des palais et autres édifices luxueux commencent à fleurir un peu partout, signe de cette nouvelle richesse. C’est alors la période glorieuse de Trinidad, qui devient le quatrième pôle commercial de l’île en 1846. Mais quelques années plus tard, le déclin s’annonce déjà. Trinidad s’isole. Moins de ressources agricoles, des revendications contre l’esclavage qui se font entendre de plus en plus fort, si bien que l’essentiel du commerce issu de la production sucrière finit par se déplacer vers d’autres contrées, laissant Trinidad, seule et ravagée, comme sonnée. Elle va rester en dehors de la scène pendant presque un siècle. Il faudra attendre les années 1950 après l’arrivée du chemin de fer et la construction de routes pour que la belle Trinidad, refasse à nouveau surface. Ceci dit, c’est justement ce demi-sommeil qui a eu le mérite de préserver la beauté de ville et de lui conserver cette authenticité si singulière.

Aujourd’hui, Trinidad rayonne et est quasi incontournable pour toute personne qui désire découvrir Cuba. La plupart des édifices de l’époque ont été restaurés pour devenir des musées. Les habitants se sont parfaitement organisés en conséquence, des casas, des magasins et des restos fleurissent partout pour accueillir les touristes, de plus en plus nombreux à vouloir palper cette atmosphère d’antan.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

Trinidad… infos pratiques, voyage & premières impressions

Trinidad est sur le devant de la scène cubaine. Certains diront trop, peut-être. Qui dit lieu unique, dit aussi lieu surpeuplé de touristes. Forcément 😉 C’est vrai. Trinidad n’échappe pas à cette règle ! Et je reconnais que j’avais beaucoup d’appréhension à découvrir cette ville dont on parle tant. Tous les guides, et même la plupart des témoignages, mettent en évidence le développement économique fulgurant de la ville et ce qu’il engendre comme contraintes, pour nous les touristes ! Rues bondées, prix élevés, arnaques… comme par exemple, celle de rabatteurs qui vous expliquent que votre casa n’est pas dispo pour vous diriger vers une autre, qui leur reversera une commission… un tableau finalement peu accueillant, laissant peu de place à cette fameuse authenticité et sincérité dont on parle tant.

Mais encore une fois, tout ceci est à nuancer bien évidemment. Je pense qu’il est important d’être conscient que cela existe bel et bien, comme partout d’ailleurs. Ceci dit, la façon dont on découvre la ville influe directement sur la perception qu’on va en avoir. Je m’explique ! Passer en coup de vent sur la journée à Trinidad n’a effectivement aucun intérêt et vous en repartirez même certainement déçus. Vous resterez dans les grands axes en même temps que tous les autres touristes, vous irez dans les mêmes restaurants et magasins où les prix sont nettement plus élevés que sur des petits marchés. Et surtout, vous n’aurez aucun aperçu de la vie des gens qui y sont. Comme je l’évoquais déjà dans mes précédents articles sur Cuba, nous n’avons pas la prétention de comprendre un mode de vie en 2 jours, mais en restant un peu sur place et dans de bonnes conditions, on peut déjà commencer à en avoir une petite idée.

Comme pour Viñales, je me suis rapidement mise à la recherche d’une casa. Nous sommes 4 et vu ce que j’avais lu, je n’avais pas du tout envie de partir à l’aventure sur place, de surcroît un 31 décembre. Et je pense aussi que l’endroit où vous logez peut conditionner un séjour et laisser un bon souvenir comme devenir une vraie désillusion. Comment vous dire que cette recherche a été une tâche plutôt ardue puisque la ville propose une offre démentielle de casas… plus de 700 ! Comment choisir ? Et justement, comment éviter de tomber sur celles qui sont essentiellement intéressées par votre porte-feuille et ne font preuve d’aucun sens relationnel ? Comme d’habitude, je me suis donc totalement fiée au Guide du routard (pour changer ;))) et j’ai envoyé plusieurs mails. Toutes complètes à ces dates-là. Jusqu’à ce qu’une casa contactée mais non dispo, m’oriente vers une autre, dont les propriétaires étaient prêts à nous accueillir. Celle-ci n’étant dans aucun guide mais je l’ai trouvée sur Tripadvisor ce qui m’a permis de me faire une idée du lieu et du ressenti des voyageurs. Après 2 échanges de mails, j’ai suivi mon intuition qui me disait que cette casa était la bonne et que je n’avais pas besoin de chercher plus loin. C’est donc dans cet état d’esprit que nous sommes partis à Trinidad. J’attendais de voir. Voir et ressentir pour me faire ma propre opinion.

Le jour J, nous prenons donc la route pour Trinidad de Playa Larga. Trouver un taxi en ce 31 décembre n’a pas été simple. Il faut savoir que c’est une fête très importante là-bas et qu’elle se passe en famille : la façon dont on termine l’année déterminera celle dont se passera la suivante !

Au départ nous avons dans l’idée de faire un stop à Cienfuegos. Mais lorsque le taxi collectif arrive à notre casa de Playa Larga, hyper pressé et avec déjà 2 autres voyageurs à son bord (dont une est malade), nous comprenons vite que nous allons devoir revoir nos plans. Et nous estimer heureux d’avoir trouvé quelqu’un pour nous conduire à destination en ce jour si particulier ! Notre chauffeur se fera d’ailleurs disputer par sa femme plusieurs fois sur la route. On ne rigole pas avec les préparatifs de l’año nuevo.

Petite précision quant à notre trajet en taxi collectif et aux arnaques que vous pouvez rencontrer sur la route. J’avais lu que cela existait et nous en avons eu un exemple. Pour ce trajet, nous négocions le tarif avec notre taxi dès le départ. 20 CUC par personne. Nous sommes 6 à prendre la route (+ le chauffeur) dans un taxi qui compte 8 places pour être correctement assis. À mi-parcours, notre taxi se fait arrêter par un homme qui ouvre brutalement la portière de mon côté et regarde rapidement à l’intérieur. Pas un regard direct, pas un sourire, comme si nous étions du bétail. Nous apprenons simultanément par le chauffeur que c’est un rabatteur (le fameux dont on parle dans les guides) qui veut rajouter d’autres personnes dans le taxi. Cela veut dire que nous allons être très serrés, pour le même prix puisque c’est le rabatteur qui va se prendre les CUC supplémentaires dans la poche. Hallucinant non ? Le chauffeur nous explique que lui, ne peut rien dire car il risque de se griller auprès d’une ressource de clients potentiels et que c’est donc à nous de nous de le faire.

Lorsque je vois que ce n’est pas une mais 3 personnes qu’il veut rajouter (comment cela est-il même envisageable ?), je sors de la voiture pour râler (ça je sais bien faire ;))) et la famille d’anglais voyant que nous sommes déjà nombreux refuse également tout net de monter. Je comprends qu’ils ne parlent pas du tout espagnol et je n’ai aucun doute qu’ils vont payer leur trajet bien plus cher que nous… Nous finissons par reprendre la route comme si rien ne s’était passé. Ou presque, parce que cette histoire nous a quand même passablement énervés… Tout ça pour vous dire que oui, ces arnaques existent. Qu’il ne faut pas en faire une généralité, loin de là, mais simplement être vigilant et savoir que cela n’arrive pas qu’aux autres. Et dans ces cas-là, parler espagnol permet vraiment de limiter ce genre de situations très désagréables.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

3 heures de route et 80 CUC plus tard, nous arrivons enfin à Trinidad ! C’est comme dans les guides. Les rues étroites et pavées, cet enchainement de bâtiments colorés. La taxi a du mal à manoeuvrer. Il fait déjà très chaud et j’ai hâte de découvrir cette casa dont je ne sais pas grand chose au final .

Cuba - 2 jours à Trinidad - arrivée à la Casa Gran Cana

Nous y voici enfin ! Les propriétaires, Yaima and Yoedys, nous accueillent tout sourire. Un sourire franc qui me plait déjà. Et ils parlent anglais ! Le feeling passe parfaitement, mon intuition semble se confirmer. Ils s’arrangent même pour trouver une casa libre pour le couple qui était avec nous dans le taxi. Leur évitant ainsi d’errer dans la ville avec leurs sacs à la recherche d’un logement et donc d’être à la merci des rabatteurs. Nous découvrons la casa et la chambre où nous dormirons tous les 4 pendant ces 2 nuits. Elle n’est pas immense mais elle fera parfaitement l’affaire. Et cerise sur le gâteau, la terrasse sur les toits de Trinidad, au calme est la promesse de bons moments en perspective.

Pour ceux que cela intéresse, voici quelques infos sur notre casa de Trinidad : Casa Gran Cana –  Patricio Lumumba 22 | Colon y Ernesto Valdes MunozTrinidad – Prix : 35 CUC la nuit pour 4 personnes, 5 CUC par personne pour le petit-déjeuner et 18 CUC par personne le menu langouste ;))

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Dans la casa, logent également dans une autre chambre un couple de franco-canadiens, en voyage à Cuba pour plusieurs semaines. Nous sommes en décembre, ils ont troqué le rude hiver canadien contre un peu de douceur cubaine. On les comprend ! Lui est musicien, un vrai bluesman et a beaucoup bourlingué, elle est canadienne et joue aussi de la musique. Une bonne ambiance dès le petit déjeuner sur cette charmante terrasse  ! Nos garçons, jouant tous deux de la musique également (un fait de la guitare électrique et l’autre de la batterie) se laisseront naturellement entraîner sur un morceau de Highway to hell de ACDC. On est sacrément bien, perchés sur les toits de Trinidad :))

Cuba - 2 jours à Trinidad

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - vue de la casa Gran Cana

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

2 jours à Trinidad… on flâne en ville !

La meilleure façon de découvrir Trinidad ? Flâner ! Dès notre arrivée, nous partons aussitôt à la recherche d’un endroit pour un déjeuner assez tardif. Pour rappel, nous sommes le 31 décembre et la ville dort complètement ou pour être plus précise, elle masque son effervescence puisque les cubains sont tous en train de préparer le réveillon. Dans les rues cette après-midi là, essentiellement des touristes et beaucoup de commerces et restaurants fermés. L’ambiance est assez particulière.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Nos premiers pas dans la cité arc-en-ciel nous donnent déjà un bon avant-goût du charme si coloré de la ville.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - Iglesia de la Santisima

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Mais il fait (très) chaud et après notre longue route depuis Playa Larga, nous espérons un endroit calme et surtout au frais, si possible. On tombe sur celui-ci dont nous avait parlé une famille française, Sol Ananda. Avec son décor XVIII ème, il ressemble plus à un musée qu’à un restaurant. Il vaut le vraiment le coup d’oeil. On le testerait bien pour le déjeuner (surtout que la petite cour a l’ai bien sympa) mais il est fermé, lui aussi, car en plein préparatifs aussi pour la soirée du 31.

Cuba - 2 jours à Trinidad

Puis, c’est ainsi que nous atterrissons dans cet immense resto avec une jolie cour au milieu. C’est vraiment pas donné (pour Cuba) mai il est ouvert et parfait pour une pause déjeuner. A peine assis, nous découvrons également, un hôte quelque peu surprenant… oui, c’est un vrai…

Cuba - 2 jours à Trinidad

Paladar la Nueva Era – Simon Bolivar, 518 (entre J.M. Marquez y Echerri) – voir sur google map

Puis nous passons le reste de la journée à quadriller la ville, un vrai régal pour les yeux que d’observer ces différents édifices si colorés et harmonieux. Nous sommes fascinés par la présence de ces vieilles voitures américaines qui sont à chaque coin de rue. Une fois encore, elles sont partout, de toutes les couleurs, plus ou moins rutilantes. On se croirait dans un film d’époque. Et pourtant, cette après-midi-là, les rues sont si calmes que Trinidad ressemble presque à une ville fantôme. On entend juste régulièrement le bruit des sabots de chevaux battre le pavé. Un décor surréaliste.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

Cuba - 2 jours à Trinidad

Cuba - 2 jours à Trinidad - dans la ville

 

Oui j’avoue, pour avoir cette voiture, je me suis mise à genoux en plein milieu de la route… comment faire autrement ? Quelque chose de normal pour moi, mais visiblement pas pour les cubains qui m’ont visiblement prise pour une dingue de touriste, totalement désaxée et prête à tout pour faire des photos ;))

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Pour la petite histoire, j’adore les chapeaux et je cherchais à en acheter un depuis notre arrivée à Cuba. Les premiers vus en vente à Viñales ont stoppé net mon envie quand j’ai vu qu’ils étaient tous à plus de 50 CUC (environ 40€) quel que soit l’endroit. Idem dans les boutiques de Trinidad. La bonne surprise c’est sur l’un des petits stands présents dans les rues que nous l’avons trouvée. Une charmante vieille dame vendait exactement la même gamme de chapeau, mais à 5 CUC l’unité ! Devant cet écart de prix, nous avons d’abord cru à un quiproquo ! Mais non, c’était bien ça. Nous étions tellement interloqués que nous avons presque eu l’impression de flouer cette petite dame. Mieux le savoir, à Cuba, les prix peuvent en effet être ultra surprenants, passant du simple au double en l’espace de quelques minutes.

Cuba - 2 jours à Trinidad

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

À Cuba, il n’y a pas que des vieilles voitures, il y a aussi de vieilles Harley Davidson. Mon mari en est un (méga) grand fan… je vous laisse imaginer comme il est tombé en arrêt devant celle-ci datant de 1944, assez unique en son genre !

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

En fin de journée, c’est l’heure du FaceTime de nouvelle année avec la famille :)) Nous avons du faire plusieurs essais… pas facile d’avoir accès au WIFI à Trinidad, et encore moins un 31 décembre !

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Trinidad est bourrée de charme et on fait vite le tour de son coeur historique. C’est si petit que nous tombons par hasard sur les 2 françaises rencontrées dans notre casa de Playa Larga avec qui nous avons fait une sortie plongée, 2 jours auparavant. C’est rigolo comme les voyageurs se suivent. Nous avons d’ailleurs retrouvés ensuite à La Havane d’autres français croisés dans notre casa de Viñales (et pourtant la Havane est largement plus grande !). Bref, le courant était bien passé entre nous et nous décidons de passer la soirée avec Fanny et Aline (hello les filles si vous passez par là 😉 ) autour de mojitos et d’un cochon grillé à la broche, plat traditionnel du réveillon cubain .Typiquement ce que j’aime, ces imprévus qui nous font rencontrer des personnes que nous n’aurions jamais connues par ailleurs et qui donnent une autre tournure à un voyage

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

Dîner typique de nouvel an cubain !

Le lendemain matin, nous essayons de décoller tôt pour profiter au maximum de cette journée. Nous avons en effet prévu de visiter les environs dès la fin de matinée. Il nous reste donc un petit créneau pour aller nous balader en ville juste avant. Il fait encore frais et c’est le moment idéal pour faire les photos ! Aujourd’hui l’ambiance est toute autre. Tout le monde est dehors. Tous les cubains que l’on croise nous sourient, on entend « Feliz año nuevo » toutes les 5 minutes.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

La ville a vraiment repris son rythme. C’est hyper plaisant de flâner et de voir l’ambiance qui y règne en ce premier jour de janvier.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

2 jours à Trinidad : que faire lors d’une journée découverte des environs ?

Ce deuxième jour, nous sommes donc donné RDV avec Fanny et Aline en fin de matinée pour partager un taxi collectif sur la journée pour découvrir à notre guise les environs. Vous avez aussi la possibilité de le faire en bus en passant par une agence. Mais depuis notre expérience bien trop cadrée à mon goût de Cayo Levisa, nous préférons nous organiser de notre côté. L’idée est d’aller découvrir la Vallée de Los Ingenios qui a conservé les vestiges de nombreuses sucreries du XIXème siècle. Le circuit classique consiste souvent à visiter une plantation sucrière, profiter du point de vue du Mirador Loma del Puerto et passer à la Torre Iznaga. Après tout est adaptable et se module en fonction des rencontres sur place, du chauffeur et surtout de votre timing. Pour notre part, vu le temps qui nous était imparti, nous voulons faire cela sur la matinée pour aller déjeuner ensuite quelque part en bord de mer et profiter d’une plage pour un peu de snorkeling. Faire un peu de tout… c’est notre truc à nous ! Nous aimons toujours alterner les activités. A fortiori avec des enfants, même grands. Un peu d’eau (piscine ou mer) est toujours bienvenue après des visites plus culturelles. Je pense que tous les parents me comprendront 😉

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Nous finissons par trouver le taxi collectif qui nous accompagnera ce jour-là. Et surtout nous choisissons LA voiture qui nous plait.  Après avoir longuement hésité avec la Ford jaune de 1935, nous choisissons finalement la Chevrolet vert pomme de 1955. Un vrai petit bijou, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cette voiture brille de mille feux. Une vraie merveille. Elle est entièrement rénovée et semble sortir tout droit d’une pub de l’époque. Nous nous mettons d’accord sur le prix (un peu plus de 70 CUC pour l’ensemble du circuit – 12 CUC / pers) et nous mettons en route vers la Vallée de los Ingenios. Notre chauffeur est un peu moins accueillant que d’autres croisés jusqu’à présent. Il nous expliquera par la suite qu’il est ingénieur mais que gagner sa vie ainsi est plus largement rentable que son métier d’origine. Sa femme, institutrice, gagne elle, l’équivalent de 18€ par mois… encore un échange qui fait réfléchir sur la situation complexe dans laquelle vivent les cubains…

Nous commençons par un bref arrêt au Mirador Loma del Puerto. Ce belvédère situé à 192 mètres d’altitude offre un superbe point de vue pour apprécier la Vallée de Los Ingenios. C’est drôle puisque là aussi nous retrouvons des français croisés lors de notre sortie à Cayo Levisa ! Ils ont choisi de faire l’excursion en bus d’ailleurs et sont dans un grand groupe de touristes. Je me dis aussitôt que nous avons drôlement bien fait de choisir l’option indépendante ;))

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - 12 jours à Cuba - itinéraire et infos pratiques

 

Certains s’essayent à la tyrolienne. Il y a du monde qui attend, on décide de filer au prochain stop. Ça tombe bien, je ventile dès que je vois une tyrolienne. Le dernier parcours d’accrobranche fait en famille à 12 mètres du sol a eu raison de moi… je l’ai certes terminé mais j’en ai tellement pleuré que je ne suis pas prête de recommencer une telle expérience !

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - Tyrolienne du Mirador de la Loma

 

> Nous filons ensuite découvrir les ruines d’une ancienne usine sucrière, San Isidro de los Destiladeros. Nous arrivons à rattraper la visite guidée en anglais qui vient tout juste de commencer. Nous sommes une petite quinzaine de touristes au total sur le domaine. C’est une visite hyper intéressante où l’on apprend comment cela se passait autrefois. L’usine, actuellement en pleine restauration, date des années 1830 et ne fonctionnait qu’avec la main d’oeuvre des esclaves.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad- Visite de San Isidro de los Destiladeros

 

Cuba - 2 jours à Trinidad- Visite de San Isidro de los Destiladeros

Cuba - 2 jours à Trinidad

On apprend ensuite les différentes étapes de la fabrication du rhum et le guide nous explique les conditions de vie extrêmes des esclaves de ce domaine à l’époque et nous montre, entre autres, les ruines des habitations où ils logeaient. Vous pouvez voir justement dans la photo ci-dessus à droite, les délimitations au sol de logements dans lesquels ils vivaient à plusieurs.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad- Visite de San Isidro de los Destiladeros

 

> On termine enfin par le village de Manacas Iznaga. Ce domaine date de 1750 et la Torre Iznaga est à ne pas manquer ne serait-ce que pour le point de vue ultra panoramique sur la vallée qu’elle offre. Cette Tour s’élève en effet à près de 44 mètres de haut. On pense qu’elle servait sûrement à surveiller les esclaves du domaine. Il vous faudra grimper les 137 marches pour franchir les différents niveaux et arriver à son sommet. Je me dois quand même de vous préciser que certains n’arriveront peut-être pas à vaincre leur vertige. J’y suis sujette (je vous rappelle que j’ai pleuré de peur la dernière fois que j’ai fait de l’accrobranche à 12 mètres du sol :D). Cette fois-ci, je réussi à monter non sans peine et il me faudra encore plus de temps pour redescendre… l’escalier est en bois et la vue y est plongeante au moment de la descente. Mieux vaut regarder droit devant soi sous peine de rester bloquée. Ceci dit, je l’ai fait (et je recommencerais sans hésitation) et la plupart des gens y arrivait sans peine ! donc c’est à chacun d’y aller en fonction de son feeling. Mais, une fois là-haut, cela vaut le coup et j’étais vraiment heureuse de l’avoir fait ! Pas de photo probante à vous montrer… mais croyez-moi sur parole ;))

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - Torre Iznaga

 

En visitant ainsi de notre côté, sans aucun groupe, on a la chance de profiter des sites tranquillement et sans perdre de temps. C’est déjà l’heure du déjeuner et nous rêvons de trouver un endroit bien sympa à côté de la plage pour nous poser. Notre chauffeur de taxi nous emmène pour jeter un oeil à la plage Ancon. Le restaurant archi bondé et les transats et serviettes de plages collées les unes autres, nous font fuir direct vers un lieu plus calme.  La plage Punta Maria que nous conseille le taxi est moins grande et globalement moins belle mais tellement calme et plus appréciable que celle de Ancon. En plus elle est pas trop mal pour y faire du snorkeling.

Un petit resto à 5 minutes à pied nous tend les bras ! Le chauffeur de taxi nous laisse là et viendra nous rechercher plus tard dans l’après-midi. L’endroit est idéal… paisible avec vue sur la mer. Un bon mojito et le tour est joué ;)) Pour ceux que cela intéresserait, c’est celui-là : Grill Caribe – entre Playa Ancon et Playa La Boca – voir sur google map.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - resto grill caribe

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - Playa Maria

 

16h… c’est l’heure de rentrer. Notre taxi nous raccompagne à Trinidad.

 

La vie en rose flamant - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

À notre retour, nous en profitons pour flâner encore un peu dans Trinidad. Il nous reste encore un peu de temps avant le coucher du soleil.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Nous passons devant le Covento San Francisco de Asis. En voyant son clocher, je l’associe tout de suite à ce point de vue fabuleux que j’ai vu tant de fois passer en photo sur les blogs et sur Instagram. Nous arrivons juste avant la fermeture. Je n’ai pas de trépied, difficile de faire des photos qui soient à la hauteur du spectacle. Trinidad est toute illuminée, c’est vraiment splendide ! Je regrette aussitôt de ne pas y être passée la veille, en plein jour.

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - Vue du clocher du Covento San Francisco de Asis

 

Cuba - 2 jours à Trinidad - Vue du clocher du Covento San Francisco de Asis

 

Ce soir, nous avons prévu de dîner à la casa… c’est langouste ! Un délicieux moment que cette soirée passée autour d’un bon repas sur les toits de Trinidad. La qualité des photos laisse un peu à désirer mais c’est histoire de vous montrer que nos avons été plutôt bien servis !

Cuba - 2 jours à Trinidad - Dîner langouste à la Casa Gran Cana

Le lendemain, notre taxi collectif, le même chauffeur rencontré à notre arrivée une semaine auparavant à la Havane, Victor, vient exprès de la capitale pour nous récupérer. Au programme de la journée, une petite visite express de Cienfiegos avant de terminer notre séjour cubain à la Havane, dans le quartier bouillonnant de la Habana Vieja. Je vous raconterai tout ça dans un prochain article !

Cuba - 2 jours à Trinidad

Oui comme vous le voyez…  nous nous sommes bien amusés à faire des séances photos ! Ces façades follement colorées nous ont bien inspirés 😉

Cuba - 2 jours à Trinidad

 

Pour résumer notre séjour à Trinidad, je ne peux que vous conseiller d’y faire une halte de quelques jours plutôt que d’y passer en coup de vent, juste sur la journée. Encore une fois, vous risqueriez de n’en voir que le côté le plus touristique et d’être profondément déçus. Nos 2 jours à Trinidad (et 2 nuits) ont été globalement suffisants pour palper l’ambiance et voir le principal. Mais si vous avez l’occasion de prolonger votre séjour, n’hésitez pas un instant ! A Trinidad, il y a quelques visites de monuments que nous n’avons pas eu le temps de faire et dans les environs, il y a aussi visiblement de superbes balades qui vous feront découvrir la région. Ceux qui sont plus axés « nature » peuvent aussi aller lire les retours d’expériences de Laetitia (kikimagtravel) et Julie (leblogquivoyage) sur les randonnées qu’elles ont faites pendant leur séjour. Vous l’avez compris, il y a largement de quoi vous occuper en passant (au moins) 2 jours à Trinidad !

Pour notre part, une fois sur place, nous avions choisi de nous laisser porter et de ne rien anticiper. Ça fait du bien de temps en temps ! (Et c’est même tellement bien que nos recommencerons lors de notre prochain voyage !) Nous avons simplement avisé au jour le jour. Certes, on passe à côté de certaines visites intéressantes mais on profite aussi davantage du moment présent. Et où est l’essentiel finalement ? A chacun de faire selon ses envies pour profiter de son séjour cubain ;))

 

Et vous alors ? Trinidad… vous connaissez (ou pas du tout – mais vous aimeriez bien ;)) ?

Si oui, comment l’avez-vous abordée ?  Combien de temps y êtes-vous restés ?

Des expériences sympas (ou moins sympas) que vous auriez à faire partager aux prochains voyageurs ? 

 

Cuba - 2 jours à Trinidad

Si vous avez aimé cet article… n’hésitez pas à le partager et à l’épingler !

22 Commentaires

  1. bibliblogueuse

    Quelle belle ville ! Je ne connais pas mais tu m’as transportée pendant la lecture de cet article ! Que de belles couleurs et quelle luminosité ! Vous avez dû vous régaler. Tous les gens que je connais qui ont visité Cuba ont adoré Trinidad et je pense que découvrir cette ville à un moment de l’année très fort a dû être une expérience encore plus enrichissante. Merci pour ce partage, ça donne des idées pour un prochain voyage…

    Réponse
    • Céline

      Comme tu me fais plaisir, merci ! Je suis heureuse d’avoir réussi à te communiquer notre vision de Trinidad, la ville aux mille couleurs 😉 Et c’est en effet, un beau voyage découverte à faire !

      Réponse
  2. Alexandra - On holidays again

    Wouaw tes photos ! Magnifiques ! Les voitures sont splendides et ces façades colorées… On a juste envie de flâner dans les ruelles et de se laisser surprendre par ces jolies façades…

    Réponse
    • Céline

      Merci Alexandra !!! On peut dire que Cuba m’a énormément inspirée… je m’en doutais mais une fois sur place c’était encore au delà de ce que j’avais imaginé 😉

      Réponse
  3. Lucie

    Génial ton article Céline, tu arrives vraiment à nous emporter avec toi dans tes souvenirs. En plus il y a plein de photos j’adore !
    Cuba n’est pas une destination qui me fait particulièrement envie, mais j’aime la façon dont tu as abordé ce voyage, en te laissant porter, tout en étant consciente de certaines choses sur place pour vivre au mieux le voyage…
    Trinidad a l’air d’avoir une âme comme tu dis, le temps s’y est arrêté, c’est assez fouillis mais ça a du charme. Que dire de ces voitures qui sont juste splendides !
    Je trouve ça super intéressant de voyager avec tes enfants, surtout dans des pays si différents du notre.. Comment est ce qu’ils ont réagi durant ce voyage eux? Face aux conditions de vie difficiles des locaux ou aux rabateurs parfois? Pas trop compliqué à comprendre ou à accepter? ^^
    Ca doit être tellement enrichissant pour eux.

    Réponse
    • Céline

      Oh merci Lucie <3 Je pense sincèrement que la façon dont nous avons effectivement abordé notre voyage a tout changé, cela a fait toute la différence. Ne pas se voiler la face par rapport à certaines choses mais savoir aussi apprécier la richesse des ce qu'on trouve sur place : les découvertes, les rencontres, les échanges...
      J'avoue que nous profitons des voyages au max de nos possibilités depuis que les garçons sont plus grands. Je trouve ça intéressant et tellement enrichissant de les confronter à d'autres réalités. Cela fait du bien à tout le monde, nous y compris. Cela aide à remettre les choses en perspective et à relativiser bien souvent beaucoup de choses.
      Les garçons ont en effet été assez marqués par le quotidien des cubains si différents du nôtre. Nous y étions juste après Noël en plus et mon second a vraiment pris conscience de ce qu'il avait eu comme cadeaux et que la plupart des enfants cubains n'auraient probablement jamais l'occasion d'avoir... c'est dur à intégrer.
      Dans un autre registre, je me souviens aussi que mon aîné avait été extrêmement touché par les homeless à San Francisco, ce paradoxe de société de consommation / pauvreté énorme si présent aux Etats-Unis, difficile à expliquer... Et bien présent en France aussi d'ailleurs.
      On revient toujours différent d'un voyage, même si, je te l'accorde, nous reprenons pourtant notre vie comme nous l'avions laissée... Ce n'est pas évident de déterminer quoi faire de toutes ces expériences. Dans un premier temps, je pense qu'on essaye déjà de prendre pleinement conscience de notre chance d'être ensemble, d'avoir un toit, à manger et de tous ces plaisirs qui nous semblent simples et normaux mais qui ne sont pas une évidence pour d'autres.

      Réponse
  4. Clémentine

    Pendant ces quelques minutes de lecture, j’étais à Cuba avec toi! C’est super tous ces détails, ton ressenti, ça donne une belle image de Cuba sans l’enjoliver je pense. J’avais cette envie d’aller à Cuba pendant toute mon adolescence après que ma grande tante (qui y a été avant la levée de l’embargo) m’en ai vanté les mérites. Mais depuis ces dernières années, l’afflux touristique me bloque. Mais devant de tels récits, et malgré certaines arnaques, ça donne juste envie d’y aller, sans attentes et de se laisser porter sur place, au gré de son instinct comme tu le dis si bien.
    Cuba a l’air de t’avoir enchanté, et c’est un vrai plaisir de te lire. Vivement le prochain article ;)!

    Réponse
    • Céline

      Hello et merci à toi <3 Je t'avoue que Cuba n'est pas une destination que nous avons mûrement réfléchie avant. Elle est arrivée presque naturellement lorsque nous avons commencer à réfléchir à nos vacances de Noël. On s'est dit, comme beaucoup, que c'était peut-être le moment d'y aller, avant que cela ne soit encore plus prisé par les touristes.
      Et oui, nous en sommes revenus emballés, sans forcément tout enjoliver. Pour la partie "surprise", j'avais beaucoup lu sur le sujet. Pas tant sur ce qu'il y a à voir, mais surtout sur la façon d'aborder ce voyage avec différents retours d'expériences. Si bien que, comme tu le dis, nous étions psychologiquement prêts à ce que rien ne se passe forcément comme nous l'avions prévu ! Certains ne supporteront pas de se mettre dans cet état d'esprit et je le comprends. Pour notre part, ce "petit" lâché prise était plutôt bienvenu à ce moment-là.
      Quant à l'aspect "touristique" de l'île, nous partons toujours en période de vacances scolaires. Pas le choix ! Nous savons que nous aurons du monde, où que nous allions. J'essaye donc de faire en sorte de "limiter" cette impression de cohue en choisissant des endroits un peu à l'écart, nous permettant de vivre l'expérience sur place du mieux possible. Mais ce n'est pas toujours facile ! Ce qui me fait penser que je vais aller sur ton blog pour me projeter dans notre prochain voyage... la Thaïlande, pays également très touristique, mais je vais relever le défi 😉

      Réponse
  5. Kiki

    Et coucou la Cubaine !!! Merci pour ce joli récit de Trinidad. Je fais partie de ces personnes qui ont été conquise par Trinidad malgré le côté touristique. C’est rare que j’apprécie les endroits touristiques je t’avoue que je préfère m’éloigner du monde mais je trouvais l’ambiance différente. Le soir quand la foule etait de sortie et qu’on allait s’asseoir sur les marches du village je me sentais bien. on a rencontré plein de monde plein de voyageurs on discutait beaucoup et je trouvais ça super chaleureux! Puis pour visiter la ville on se levait super tôt pour 1- apprécier le calme et faire des photos splendide 2- parce qu’il faisait bon !!! Tout ça pour dire que je valide Trinidad et que je conseille vraiment comme tu le dis de ne pas y faire seulement une escale à la journée et d’y aller minimum deux jours!

    Tu m’a fait découvrir La plage de Punta Maria que je ne connaissais pas et c’est vrai que nous avons pris un bus pour aller à la plage Ancon ( 5 CUC a/r ) et il ne déposait pas sur d’autres plages ! Comme quoi les taxis ont parfois de bons filons!

    Dernier petit commentaire : je conseille de faire le parc Topes de Collante et une de ses jolies cascades. J’ai préféré ça à la visite de la vallée de los Ingenios. Si quelqu’un est plus nature je conseille plutôt ça 🙂 biensur je ne dénigre pas du tout la vallée de Los ingénios qui est une très jolie visite ! Mais peut être que quelqu’un qui recherche plus de paysages et de randonnées sera plus comblé !

    Sinon je suis complètement d’accord avec toi Trinidad faut se laisser porter par nos envies faut pas de cartes toutes faites ni d’articles tout fait ! Cuba faut le prendre à la légère sinon c’est foutu !! Et tu nous la très bien décrit ainsi

    Ps: merci de m’avoir rappelé de beaux souvenirs 🙂

    Réponse
    • Kiki

      Je viens de capter que j’ai été très excessive sur la taille du message !!! Bonne lecture ! La prochaine fois je ferais un article pour te répondre mdr

      Réponse
      • Céline

        Qu’est-ce que tu m’as fait rire avec ce dernier commentaire 😀
        merci plutôt à toi d’avoir pris le temps d’enrichir ce billet avec ton commentaire si constructif !
        Comme toi, on a réellement apprécié ces rencontres imprévues. Il est très facile de créer du lien dans ces conditions. Je trouve que l’ambiance qui règne à Cuba s’y prête particulièrement bien. Nous n’avions pas prévu de visiter Trinidad avec d’autres voyageurs et cela s’est programmé spontanément. C’est ainsi que nous avons pris ce fameux taxi pour nous rendre sur cette plage que nous n’aurions jamais faite dans d’autres circonstances.
        Comme tu le rappelles si bien… le meilleur moyen de profiter au max de Cuba est de ne pas faire de planning et de se laisser porter, sinon c’est fichu… J’ai l’impression que ceux qui ont cherchent à tout cadrer en revienne souvent déçus. Après je comprends tout à fait que voyager ainsi ne convienne pas à tout le monde !
        Pour finir avec l’aspect « nature » de Trinidad, tu as tout à fait raison de suggérer le Parc Topes de Collante, j’ai d’ailleurs rajouté un lien vers ton article à ce sujet 🙂 Il est très complémentaire !

      • Kiki

        Merci beaucoup pour le lien c’est très gentil et ça était un plaisir de partager ces moments avec toi! Je suis d’accord les gens qui programme trop Cuba pourrait en revenir déçu .. mais c’est difficile parfois de faire face à l’inconnu ! Je n’hésiterais pas aussi à rajouter un lien vers ton chouette article des que je rentre de mon escapade haha des bisous

      • Céline

        C’est vraiment fait avec plaisir ! Je me souviens encore de la façon dont tu parlais de Cuba avant que j’y aille à mon tour.
        Ton enthousiasme et ton ressenti sur ce pays et notamment sur ta façon de voyager là-bas m’ont été super utiles dans la façon dont j’ai abordé ensuite mon propre voyage pour en profiter pleinement 🙂

  6. Julie_1sacpour3

    Ça me rappel pleins de bons moments! Je me souvient de l’inscription « El piments »🌶 j’avais adoré!

    En tout cas très bel article Céline!

    Réponse
    • Céline

      Merci Julie 🙂 J’avais envie de tout photographier… Et ce graff doit effectivement être l’un des plus connus de Trinidad ! Sinon, je viens d’ailleurs d’ajouter un lien vers ton article qui est très complémentaire avec votre expérience de randonnée !

      Réponse
  7. Few Miles Away - Zoe

    Les couleurs dans la ville me font penser à la ville de Paraty au Bresil, j’adore !
    Je suis fan des voitures anciennes et je pense que j’aurais fait comme toi pour photographier cette belle voiture verte. On passe peut-être pour des fous mais la photo parle d’elle même !

    Réponse
    • Céline

      Ahhh Zoé ! Ça y est, j’ai bien envie d’aller à Paraty maintenant 🙂
      Ces villes colorées sont une merveille à visiter, comment ne pas succomber à autant de charme ? Tout y est tellement photogénique !

      Réponse
  8. Marieke (les 3M)

    Et voilà une ville comme on les aime. Même si très touristique. C’est donc une bonne chose d’y avoir passé plusieurs jours pour vraiment l’appréhender. Et tes superbes photos colorées montrent bien pourquoi cette ville est un incontournable

    Réponse
    • Céline

      Merci Marieke ! Cette ville mérite tellement qu’on s’y attarde pour pouvoir la découvrir vraiment 🙂

      Réponse
    • Céline

      J’espère que cela te servira très bientôt alors 😉

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. 3 jours à la Havane et dans les environs... - La vie en rose flamant - […] pas si gênant. En revanche, découvrir la Vallée de Viñales, plonger à Playa Larga ou encore visiter Trinidad sous…
  2. Stop plongée à Playa Larga - nos impressions ! - La vie en rose flamant - […] sous-marine. Et c’est ainsi que nous avons aussi passé, par la suite, une partie de notre séjour à Trinidad…
  3. Voyage à Cuba: la belle Trinidad ❤ - Blog KikiMag Travel - […] y passer. Je vous conseille aussi pour prolonger le plaisir, de lire le bel article de Céline, La Vie…
  4. 12 jours à Cuba : itinéraire et infos pratiques - La vie en rose flamant - […] > départ pour Trinidad en taxi collectif (cette fois-ci, nous sommes 6 – environ 3h de route !), stop…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 jours à Trinidad : que faire pour en avoir le meilleur aperçu ?
Si vous avez aimé cet article, laissez-lui une note 😉