A la fois figée dans le temps et en évolution permanente, l’atmosphère de la Havane est si singulière qu’il m’est difficile de vous l’expliquer, elle se ressent. On peut s’y attacher tout comme la détester. C’est un sentiment très personnel. Vous l’aurez compris, Cuba est une île de contrastes qui provoque des émotions particulières, souvent mitigées, une île qui ne laisse pas indifférent. Elle provoque le débat. Pour ce qui nous concerne, cette halte de 3 jours à la Havane clôturait parfaitement notre road trip en nous offrant encore une autre vision des multiples facettes de Cuba que nous avions déjà vues jusque-là. Nous avons visité une Havane telle que je l’imaginais : oppressante et accueillante à la fois. Entre quartiers délabrés et bâtiments superbement réhabilités, nous avons entraperçu un quotidien difficile et des habitants chaleureux et souriants. La Havane (d)étonne. Je vous raconte notre expérience et ce que nous y avons fait. Vous venez ?!

 

3 jours à la Havane : notre ressenti

Lors de la préparation de notre road trip, j’ai lu beaucoup de retours d’expérience sur la Havane. Comment elle pouvait être clivante, parce que dérangeante et oppressante mais également pleine d’énergie, bouillonnante et accueillante . À chacun son ressenti. Là encore tout dépend de ce que vous venez chercher lors de votre voyage, des gens que vous rencontrez et de votre humeur du moment. Mais une chose est sûre, la Havane est très différente des autres villes cubaines que nous avons visitées et je pense qu’elle peut clairement heurter le touriste fraîchement débarqué à Cuba.

Certains la découvrent en début de séjour. D’autres en 2 temps, parce qu’elle se trouve souvent à mi-chemin du classique itinéraire Viñales – Trinidad très emprunté. Ceux qui ont testé cette dernière formule ont globalement vu une différence entre la visite en début puis en fin de séjour. La Havane apparaissant « plus douce » après avoir pris un peu connaissance et vécu au rythme cubain pendant quelques jours. Nous avons donc décidé de suivre ces impressions et d’intégrer sa découverte à la fin de notre parcours. Je comptais bien mettre un maximum de chances de notre côté pour en profiter pleinement. Et je dois dire que nous avons sacrément bien fait !

Parce que j’ai effectivement aussi pu comparer un peu ces deux visions. Nous avons été obligés d’y passer la nuit de notre arrivée à Cuba. Difficile de faire autrement après un long voyage. J’avais choisi une casa dans le quartier plus résidentiel du Vedado, à côté d’une station de bus Viazul afin de nous faciliter les options de transport du lendemain matin vers Viñales. Le choix de cette casa était donc très pratique et je dois dire que j’ai eu une grosse déception à l’arrivée. Au delà du changement de cadre, de culture et de repères, la transition a été un peu difficile. Je m’attendais à un accueil chaleureux et convivial type « maison d’hôtes ». Non pas qu’ils aient été désagréables, mais l’ensemble était assez impersonnel et pas du tout comme je l’avais imaginé. Grosse désillusion même si je ne m’attendais à rien de fantastique ! Heureusement, j’ai été rassurée sur l’accueil cubain dès le lendemain à notre arrivée à Viñales (à lire c’est dans cet article).

De ce premier soir, je n’en garde finalement que peu de souvenirs (et pas même une seule photo !). Nous avons simplement commencé à palper le changement d’ambiance en découvrant le quartier tout en nous faisant alpaguer tous les 3 mètres par des taxis. En bons français / européens, nous étions légèrement sur la défensive, pas très à l’aise dans ce nouvel univers. Il n’y avait pas grand chose à voir dans le coin. Après avoir dîné dans un petit restaurant local, nous décidons finalement de prendre une vieille américaine pour faire un tour sur le Malécon et découvrir La Havane by night. C’est tout.

C’est après 9 jours de road trip que nous revenons à la Havane. Nous arrivons de Trinidad après un petit stop à Cienfuegos sur la route. C’est déjà la fin d’après-midi. Je me demande où nous allons atterrir. Je ne sais quasi rien de l’appartement que j’ai réservé. J’ai tardé à réserver ce logement à la Havane car je pensais qu’il serait facile de trouver quelque chose dans le quartier que j’avais spotté. Nous ne cherchions ni un hôtel ni un airb&b design, ni un quartier particulièrement « tourist friendly ». Je voulais trouver quelque chose qui nous immerge dans une ambiance plus populaire, quelque chose qui ne soit pas aseptisé. J’ai longuement hésité entre le quartier de Centro Habana (très populaire, et complètement à l’écart des flux touristiques) et celui la Habana Vieja (plus central, proche des centres d’intérêt et donc plus touristique mais apparemment plein de charme). Après avoir essuyé plusieurs refus de casas (pas simple de trouver 2 chambres à cette période de l’année), je finis par être ré-orientée vers un appartement avec 2 chambres, un peu à l’écart de l’agitation touristique ! Parfait !

Nous arrivons donc en pleine Habana Vieja avec notre taxi collectif, toujours conduit par Victor. Il a d’ailleurs un peu de mal à manoeuvrer sa voiture. Ici c’est la folie, une effervescence comme j’en ai rarement vue. En regardant notre rue, je vois tout de suite que nous allons être (encore) bien dépaysés. On a beau être dans la Habana Vieja, pas de touriste à l’horizon. Le propriétaire vient nous chercher, il n’est pas très loquace. J’avoue une légère appréhension lorsque je vois la grille d’entrée, la cage d’escalier, déserte et délabrée. Je me dis aussitôt que, seule, je ne serais jamais venue par ici (en même temps je suis peut-être aussi une grosse flippette ;)) Bref, nous poussons la porte et découvrons un immense appartement. Au moins 50 m2 ! Nous qui avons souvent joué les sardines à 4 dans une seule chambre, ça nous fait tout drôle d’avoir autant d’espace ! Là encore, on découvre une décoration locale parce que très colorée et pas très harmonieuse ! On apprendra plus tard que c’est le résultat du système D. Des pots de peinture sont troqués ou récupérés sur des chantiers et ils peignent donc avec la couleur qu’ls ont sous la main à ce moment-là. Vous pouvez avoir un aperçu de notre appartement en dégradé de rose, orange, vert et bleu, juste ici (je n’ai pas testé ce site de réservation – c’est juste pour vous montrer les photos !)

Mais ce qui me frappe davantage, c’est le bruit. Le bruit de la rue qui monte jusqu’à l’appartement. Un brouhaha que je pourrais trouver joyeux si je n’avais pas peur qu’il soit perpétuel et nous empêche potentiellement de dormir. Heureusement, je sais que la capitale est connue pour son côté sonore et j’ai toujours les boules quiès dans la valise^^ Je me dirige aussitôt vers la fenêtre pour mieux comprendre où nous sommes et d’où vient toute cette agitation.

 

3 jours à la Havane - Ambiance de la Habana Vieja avec vue de notre casa, Sol Balcany

 

Voilà précisément ce que je découvre (et c’est pour moi, la photo qui représente le mieux la Havane). J’aime instantanément ce que je vois. Moi qui voulais expérimenter le coeur battant de la Havane, je pense que j’y suis ! Des gens. Partout. De passage ou installés à l’entrée d’un immeuble, discutant entre eux. Des voitures, des vélos et des chevaux. Une perspective urbaine à la fois colorée et décrépie. Je crois que tout y est, ou presque ! Une fois le briefing avec l’hôte terminé, nous filons découvrir le quartier. Quartier qui s’avère désert à notre retour après notre diner. L’entrée de notre immeuble n’est guère plus accueillante. Dans l’appartement, en revanche, on s’endort avec la télé du voisin qui regarde un show… on peut dire qu’on est vraiment dans le bain de la Habana vieja ! Contre toute attente, la nuit est très calme.

On ouvre notre premier oeil à 7h30 > RAS. Le temps d’émerger lentement, et bam nous entendons des voix toutes proches. Je me demande qui est monté dans l’appartement ?! Peut-être notre hôte qui nous doit venir nous préparer le petit-déj ? J’envoie (courageusement) mon mari pour voir ce qu’il se passe… rien de spécial en fait. Un coup d’oeil par la fenêtre nous permet de comprendre que c’est simplement la Habana Vieja qui est réveillée et déjà bien opérationnelle ! Je n’ai jamais vu autant de personnes échanger entre elles au même moment. Il y a une folle interaction dans la rue. On est loin de l’anonymat parisien !  C’est totalement déconcertant ! On a l’impression qu’ils se sont tous donné RDV à la même heure pour débriefer la journée de la veille, s’enquérir des nouvelles du voisins, vendre des fruits et légumes, jouer aux dominos, commencer sa journée de travail… les habitants du quartier sont dans les rues, sur les terrasses et même sur les toits !!! Notre rue est étroite, ils sont juste en face ou s’interpellent d’un immeuble à l’autre, on pourrait presque participer à leur conversation. Mais je reste finalement peu de temps sur le balcon, nous ne passons pas inaperçus et je suis gênée de me retrouver à les observer ainsi. Je ne prends pas plus de photos d’ailleurs, je n’ose pas. J’aurais l’impression de rentrer dans leur intimité sans même leur avoir demandé l’autorisation !

Cette scène qui se répètera chaque matin vers 8h est bien imprimée dans ma mémoire. C’est tout l’esprit de la Havane et son ambiance que nous avons tant appréciée ! Et sinon, que faire et que voir à la Havane ? Là encore, rien de particulier au programme, je vous conseille de vous laisser porter au gré de vos envies de flâneries… un rythme qui va si bien à Cuba. C’est ainsi que nous avons visité La Havane.

 

> 2 jours pour se perdre dans les rues de la Habana Vieja…

S’il y fallait choisir une seule chose à faire à la Havane, je dirais que c’est flâner dans le quartier de la Habana Vieja. Pour nous qui aimons plutôt palper l’atmosphère d’une ville, observer son architecture et ses habitants plutôt que d’enchaîner les musées, on peut dire que la Havane est faite pour nous. On peut s’y perdre des heures sans jamais se lasser. Encore une fois, je ne vous parlerai pas des incontournables, mon idée étant plutôt de vous donner un aperçu (le nôtre !) de la capitale cubaine dont on entend tant parler et de susciter l’envie de vous y perdre également à votre tour afin de vous faire votre propre opinion 😉

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

La Habana Vieja est un paradoxe à elle toute seule. Elle est une chose et son contraire. Palais rénovés et luxueux côtoient édifices délabrés, tous vestiges de la période coloniale espagnole. Son charme pathétique dérange et séduit à la fois. Elle ne se « visite » pas, elle se ressent, elle se vit.  Elle est en perpétuel mouvement, que ce soit par les rénovations continues de ses palais ou par le quotidien de ceux qui y habitent, tout simplement. On aperçoit la dureté de la vie, on reçoit le sourire des cubains et on perçoit aisément le potentiel incroyable de cette ville. Chaque détail a son importance et chacun repartira avec sa vision, son interprétation de la Havane. Et c’est justement ce qui fait tout le charme de cette ville !

La Habana Vieja est le coeur historique de la ville, celui qui réunit la plupart des centres d’intérêt. On décompte encore pas loin d’une centaine de palais à rénover. Lorsque vous irez, le Havana aura encore évoluée et sera probablement différente de celle qui est déjà dans mon souvenir. Pas trop j’espère. Pourvu qu’elle sache concilier développement et authenticité. Quoi qu’il en soit, préparez-vous à ce que ce quartier vous en mette plein la vue !!! Pour notre part, la magie a opéré. Nous nous sommes laissés porter par cette douce effervescence au milieu de ces pépites architecturales de toutes les époques avec un plaisir non dissimulé, attentifs aux moindres détails donnant vie à cet ensemble.

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

La preuve que la Habana Vieja est plus qu’animée ! À chaque coin de rue, des cubains sont en pleine discussion, pendant que d’autres observent !

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

3 jours à la Havane - calle Habana

 

Quand la nature (re)prend ses droits… Voilà également le genre de curiosité que l’on croise souvent dans les rues de la Havane. Regardez comment cet arbre est bien enraciné dans cet immeuble en ruines !

 

3 jours à la Havane - La Habana Vieja

 

Notre appartement est idéalement situé, dans une rue non réhabilitée et très populaire et à quelques minutes à pied de la calle Obispo, l’artère principale du quartier de la Habana Vieja et première rue à avoir été rénovée. Le contraste est saisissant. En passant d’une rue à l’autre, on peine à croire que nous sommes toujours dans le même quartier. Ci-dessous, au numéro 155 de la rue Obispo, se trouve la célèbre Farmacia y drogueria Taquechel, qui vaut bien une petite halte. Elle date de 1898 et possède une collection impressionnante de pots et bocaux en porcelaine française. On peut d’ailleurs en repartir avec certains produits si on le souhaite.

3 jours à la Havane - Pharmacia Taquechel

On continue tranquillement, le nez en l’air, jusqu’à la Plaza de la Catedral. Changement radical de décor ! Entièrement restauré, l’ensemble est plus qu’harmonieux et met en valeur la façade délicieusement baroque de la Cathédrale.

 

3 jours à la Havane - Cathédrale de la Havane

 

3 jours à la Havane - Statue d'Antonio Gades - Place de la Cathédrale de la Havane

 

Ci-dessus, la statue en bronze, grandeur nature du danseur de Flamenco, Antonio Gades. Vous imaginez sans doute la petite séance photo qui a suivie ? Un grand classique ;))

 

3 jours à la Havane - La Habana Vieja - femmes en costume traditionnel

 

Sur la place, l’ambiance est très animée. Des femmes en costumes traditionnels déambulent au milieu des nombreux touristes. Sur ce coup-là,  j’ai fait jouer mon zoom pour les photographier sur le vif… Mais sinon, elles se laissent facilement photographier avec vous en échange d’une petite pièce.

 

3 jours à la Havane - Cathédrale de la Havane

 

3 jours à la Havane - La Habana Vieja - femmes en costume traditionnel

 

On croise de veilles voitures américaines à chaque coin de rue, c’est délirant ! Le grand incontournable de tout touriste à la Havane qui se respecte est de faire le tour de la ville en décapotable. Le choix est immense, vous n’avez qu’à choisir la couleur qui vous convient, rose barbie, vert pomme ou encore jaune citron, ces voitures sont de véritables petits bijoux ! Pour le moment, je me contente surtout de les photographier, et sur ce coup-là, mes enfants et mon mari s’en donnent, eux aussi, à coeur joie !!

 

3 jours à la Havane - vieilles voitures américaines

 

3 jours à la Havane - Street art

 

3 jours à la Havane - Habana Vieja

 

Il se met à pleuvoir. En effet, le temps est très gris depuis notre arrivée. Nous apprendrons par la suite qu’il en était de même sur toute l’île. Nous sommes donc chanceux car notre séjour touche à sa fin et nous avons bénéficié de conditions météo idéales jusqu’à présent. Et un peu de pluie dans un milieu urbain n’est finalement pas si gênant. En revanche, découvrir la Vallée de Viñales, plonger à Playa Larga ou encore visiter Trinidad sous la pluie… tout ceci aurait eu une toute autre saveur.

 

3 jours à la Havane - Char devant le musée de la Révolution

 

Nous allons du côté du quartier de Centro Habana et choisissons le Musée de la Révolution pour nous mettre à l’abri ! Il est installé dans l’ancien palais présidentiel et présente toute l’histoire de Cuba de façon chronologique. La visite, entre information et propagande, nous en apprend quand même beaucoup sur l’histoire du pays. C’est très (trop ?) dense avec une scénographie datée et ce n’est pas forcément évident de rester concentré longtemps surtout avec des enfants, même des ados. D’autant plus que tout est en espagnol et en anglais^^

3 jours à la Havane -à l'intérieur du musée de la Révolution

Pendant la visite, je m’amuse. Je cherche les jolis points de vue sur la ville ;))

 

3 jours à la Havane - vue du musée de la Révolution

 

3 jours à la Havane - vue du musée de la Révolution

 

3 jours à la Havane - vue du musée de la Révolution

 

Puis direction vers le célèbre paseo Marti (ou Prado), la plus belle avenue de la Havane. Rien que ça ! L’équivalent des Champs Élysées à Paris en somme ;))) La promenade est bordée d’élégants bancs en pierre où viennent se reposer cubains et touristes, à l’ombre. De chaque côté, on peut contempler les magnifiques demeures multicolores, témoins de l’ambiance faste de l’époque.

 

3 jours à la Havane - paseo de Marti

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja - façades colorées sur paseo del Prado

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

Gros coup de coeur pour cette demeure avec sa façade défraichie couleur bleue jean. Et ce linge presque assorti qui sèche sur le balcon ouvragé.

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja - façades colorées sur paseo del Prado

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

Et là, comme une apparition… on assiste à une séance photo devant le Capitole. Ce qui donne une scène assez inattendue !

 

3 jours à la Havane - la surprise de trouver une mariée sur Paseo de Marti

 

Ci-dessous, probablement les édifices les plus connus et photographiés du paseo de Marti, juste à côté du Capitole. Il faut dire que cet enchainement de couleurs claque un max. J’imagine à peine comme l’effet doit être démultiplié sous un ciel bleu éclatant.

 

3 jours à la Havane - façades colorées sur paseo de Marti

 

Sur cette photo, les principaux modes de transport proposés à Cuba : veille américaine, taxi plus récent et le coco taxi, sorte de scooter en forme de noix de coco.

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

3 jours à la Havane - Le Capitolio

Cette reproduction du Capitole de Washington date des années 20. En rénovation depuis des années, le Capitole était fermé lors de notre passage. Depuis mars 2018, même si la coupole est toujours en rénovation, il est à nouveau possible de visiter l’intérieur.  Et apparemment cela vaut le coup !

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

Ici, on sent encore toute l’atmosphère et la singularité de La Havane. Immeuble décrépi, vieille américaine, cactus et linge qui pend aux fenêtres. Tout est si parfaitement en place ;))

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

Et ici, visez cette collection de chaussettes merveilleusement alignées !!!

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja - Bar Franco

3 jours à la Havane - Habana Vieja - Café de Paris

Petit clin d’oeil à la problématique WIFI de la Havane (et de Cuba de façon plus générale !). Je pense que c’est la ville où nous avons eu le plus de mal à accéder au réseau. Ce n’est pas faute d’avoir essayé les halls des grands hôtels ou les différentes antennes présentes… la connexion était juste infernale et totalement aléatoire. Je me souviens que c’est assis sur le trottoir, collés à un hôtel proche de notre appartement, que nous avons réussi à nous enregistrer pour le vol de retour.

 

3 jours à la Havane - atelier de couture dans la Habana Vieja

Ci-dessus, un atelier de couture repéré Calle Obispo, juste en face de la Panaderia Dulceria San Jose. Nous avons regardé travailler les couturières un petit moment.  J’ai hésité à les photographier mais leur sourire à ma vue m’a finalement convaincue de garder un souvenir visuel de ce moment.

3 jours à la Havane - cour intérieure rénovée

La preuve qu’il ne faut pas hésiter à franchir les portes de certaines demeures / palais / édifices en rénovation. Les cours intérieures réservent souvent de belles surprises !

 

3 jours à la Havane - chien cubain !

 

« Me llamo Aparicio ! Soy mascota en el Museo de Orfebreria. Estoy esterilizado. No me maltrates » Voilà ce qui est écrit sur la petite pancarte accrochée au cou de ce chien, avec un numéro de téléphone si jamais il s’égare. Une mascotte adorable que les garçons ont couvert de caresses et un Musée très sympa à visiter. Il se situe au 113 de la Calle Obispo. Pour la petite histoire, nous n’avions pas du tout prévu d’y entrer. Mais la gentillesse des dames nous encourageant à venir découvrir les nombreuses pièces d’orfèvrerie nous a décidés. En bons européens, nous nous attendions à ce que ce soit payant. Absolument pas ! Tout ceci témoigne bien de l’accueil chaleureux et sincère des cubains, désireux de nous  faire découvrir leur culture, sans aucune attente en contre-partie, si ce n’est un sourire 🙂

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

La Plaza Vieja est sans doute la place où nous avons passé le plus temps. À deux minutes à pied de notre appartement, c’est là que nous sommes venus le plus souvent pour y prendre un verre ou y déjeuner.

 

3 jours à la Havane - Plaza Vieja

 

3 jours à la Havane - Piaza Vieja

 

Vous l’aurez remarqué, je ne parle pas de sorties ou bars sympas pour découvrir la facette nocturne de la Havane. Pour mémo, nous sommes 4 avec deux ados de 12 et 15 ans à l’époque donc les expéditions de nuit ne sont pas vraiment au programme de nos vacances pour le moment. Pas encore ! Ceci dit, après avoir crapahuté toute la journée, j’avoue que l’énergie nous aurait parfois manqué ! Mais sinon, pas la peine d’attendre le soir pour profiter des rythmes cubains ! Heureusement ! La musique est partout dans les rues, les cafés ! Impossible d’en repartir sans avoir profité de cette ambiance si typique !

 

3 jours à la Havane - musiciens sur la Piaza Vieja

 

3 jours à la Havane - churros

 

C’est toujours l’heure d’une pause churros !

 

3 jours à la Havane - street art avec le Che dans les rues de la Habana Vieja

 

À la Havane (et à Cuba), vous n’échapperez pas non plus au Ché sur de nombreuses façades !

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja - street art avec Maryline Monroe

 

Les amateurs de street art devraient se régaler. Ouvrez l’oeil, il y en a partout !

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

 

À Cuba, l’uniforme est de rigueur !

 

3 jours à la Havane - marché dans la Habana Vieja

 

Mini marché juste à côté de notre appartement, au milieu des immeubles délabrés.

 

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

Et pour terminer, le clin d’oeil français choppé sur le vif ;))

Quelques adresses de restos dans le quartier de la Habana Vieja

La Havane est bien différente des autres villes visitées jusqu’à présent. Nous nous sommes déjà bien familiarisés avec les prix et on s’aperçoit vite qu’ici, tout est (beaucoup) plus cher. Pas forcément moins bon mais les prix sont nettement plus adaptés aux touristes qu’ailleurs, surtout dans le quartier historique. Normal !

Une autre chose à savoir également (et que nous avons expérimentée comme des débutants) est la présence accrue de rabatteurs. Les fameux dont j’avais tant entendu parler et que nous nous attendions à croiser à Trinidad (j’en parle dans cet article justement). La Havane étant la dernière ville visitée, nous nous pensons bien au fait des tendances et petits risques d’arnaques, sans gravité aucune, mais bien pourtant bien irritants. Un soir, il se trouve que le restaurant que nous avons identifié est complet, le gérant nous oriente vers un autre restaurant, celui d’un ami… c’est alors que quelqu’un ayant entendu notre conversion nous explique le chemin à suivre, il connait car c’est juste à côté de chez lui^^ Et c’est ainsi, que nous nous sommes faits suivre à distance, lumière rouge pointée sur nous pour ne pas nous perdre de vue et s’assurer que nous allions bien dans la bonne direction. On se rend vite compte du manège, mais il est tard, tout est complet et le resto n’a pas l’air mal… jusqu’à ce qu’on découvre les prix de la carte… bref on s’est fait prendre pour des américains, le restaurant en est rempli d’ailleurs !!! Un peu rageant de s’être faits avoir comme des bleus alors que nous pensions avertis ;))

Sinon, pour être tout à fait honnête, ce n’est pas à Cuba que vous ferez un séjour haute gastronomie ! Les restaurants indiqués ci-dessous ne sont pas les meilleurs de la ville, les trouver n’était pas notre objectif premier ;)) Simplement, ce sont ceux que nous avons testés et cela pourra peut-être vous aider dans vos choix si vous passez à côté !

  • La Vitrola où vous vous retrouvez propulsé dans l’Amérique des années 60. Nous sommes souvent allés, pour y déjeuner ou surtout y prendre un verre car très bien situé sur la Plaza Vieja.
  • La Imprenta : nous y avons diné le premier soir, orientés par le Guide du Routard. On y va surtout pour le cadre très atypique de cette ancienne imprimerie transformée en restaurant.
  • Asturias : situé sur le paseo del Prado, nous cherchions un endroit pour déjeuner. Cet énorme immeuble abrite 3 restos. Nous avons testé les pizzas du RDC, dont nous gardons un bon souvenir !
  • Taberna del pescadore : un restaurant qui ne paye pas de mine avec un très bon rapport qualité / prix et sans doute la meilleure langouste que nous avons mangée du séjour avec une cuisson parfaite.

 

> 1 journée pour découvrir les environs de la Havane

Pendant ces 3 jours à la Havane (plutôt 2 jours et demi en fait), on a en tête d’aller explorer un peu les environs. On en a discuté avec notre chauffeur Victor, qui je le rappelle, n’est pas du tout notre chauffeur attitré mais un jeune chauffeur rencontré par le plus grand des hasards au début de notre séjour et avec qui nous avons fait la plupart de nos trajets ensuite. Il illustre d’ailleurs parfaitement cette jeunesse cubaine ultra débrouillarde et volontaire. Son activité de taxi fraîchement lancée, il est soucieux de trouver des clients. Il habite à la Havane mais est toujours prêt à faire un aller retour exprès pour venir nous chercher ou nous véhiculer, ce qui fut le cas pour Viñales et Trinidad.

 

3 jours à la Havane - Victor et sa Buick dans les rues de la Habana Vieja, en bas de notre casa

 

Nous lui faisons un petit planning de ce que nous aimerions voir et nous voilà partis de 9h30 à 15h pour une session visite dans sa Buick bleue de 1952. Nous avons finalement préféré cette option à celle du classique tour d’une heure de la Havane en vieille américaine rutilante décapotable. Là encore, il s’agit d’avoir un aperçu des environs. Les explorer tous plus en détails aurait nécessité une journée de plus.

Nous commençons par la célèbre maison d’Ernest Hemingway, la Finca Vigia, située à une bonne vingtaine de minutes en voiture. L’écrivain y a vécu entre 1939 et 1960. Cette très belle maison de style colonial du 19ème  ne se visite que de l’extérieur. Nous avons pu bénéficier des explications d’une guide en anglais, plutôt appréciable ! C’est comme ceci que nous apprenons, entre autres, qu’Hemingway qui adorait les chats, en avait 57 !!! Dont les noms commençaient tous par la lettre S… ! Si la maison a été récemment restaurée, l’intérieur est, en revanche, resté en l’état et rappelle l’univers de l’écrivain. Trophées de chasse, de pêche et mobilier hispanique, tout est toujours en place comme s’il n’en était jamais parti ! Pour ceux qui souhaiteraient en (sa)voir davantage, vous avez une vidéo / visite virtuelle réalisée par CNN VR  en cliquant sur ce lien.

3 jours à la Havane - Finca Vigia - Le salon d'Hémingway

LA machine à écrire d’Hemingway !

 

3 jours à la Havane - Finca Vigia - LA machine à écrire d'Hémingway

 

Nous mettons ensuite le cap vers Cojimar où Ernest Hemingway venait pêcher avec ses amis. C’est le petit village de pêcheurs qui a servi de modèle au village évoqué dans le célèbre « Le vieil homme et la mer ». Petit stop également à « La Terraza« , café restaurant des années 20, où trônent de nombreuses photos de l’écrivain puisqu’il aimait y venir régulièrement.

3 jours à la Havane - Cojimar et vue du café La Terraza

3 jours à la Havane - Cojimar

 

Victor nous conduit ensuite vers El Cristo, qui n’est pas sans rappeler la statue de Rio, que j’aimerais voir un jour également d’ailleurs ;)) Elle surplombe la baie et offre un superbe point de vue sur la ville. Ici, il fait beau mais le temps s’est couvert peu de temps après et mes photos étaient grises et floues. Vous allez donc devoir me croire sur parole ! Ce Christ de 20 mètres de haut est l’oeuvre de la sculptrice, Jilma Madera. Contrairement à son homologue du Brésil, la statue n’a pas les bras tendus mais la main droite levée et la gauche posée sur le coeur afin de recevoir le visiteur avec davantage de force dans le regard. Regard avec des yeux vides pour justement donner cette impression que chacun peut être regardé depuis n’importe quel endroit.

 

3 jours à la Havane - El Cristo

 

Voici ensuite, la Plaza de la Revolucion… Aménagée en 1952 sous la dictature de Batista. cette immense place austère à souhait peut accueillir jusqu’à un million de personnes ! Elle est quasi déserte et le mémorial José Marti que l’on voit ici, sorte d’obélisque bétonnée apparait réfrigérante, même sous un coin de ciel bleu. L’effet ressenti est saisissant et plombant. Ici, tout est froid, aseptisé et en rupture avec l’ambiance que nous avons vue jusqu’à présent. Cela nous apparait comme une petite piqure de rappel… histoire de ne pas oublier le poids du régime castriste que subissent encore et toujours les cubains aujourd’hui.

 

3 jours à la Havane - Plaza de la Revolucion

 

Pour tout vous avouez nous ne sommes pas attardés dans ce coin, beaucoup plus inspirés par les vieilles voitures américaines et Harley Davidson que nous continuons à admirer.

 

 

Dernière halte suggérée par notre chauffeur Victor, Fusterlandia. Un drôle de nom pour un endroit situé à l’ouest du centre de la Havane à Jaimanitas. Par manque d’explications, nous n’avons pas bien saisi de quoi il s’agissait au départ. Mais une chose est certaine, l’endroit est juste dingue. Totalement psychédélique. Tout ceci est l’oeuvre de José Rodriguez Fuster qui a voulu faire évoluer le quartier à son image. On y retrouve tout de suite une forte inspiration de Gaudi et du parc Guell à Barcelone. La maison de J. Fuster qui se visite était fermée à notre passage. Si vous souhaitez en découvrir davantage, vous avez un bon résumé de son parcours et réflexions à lire juste ici.

 

3 jours à la Havane - Casa Fuster

 

Sur le chemin du retour, nous empruntons le malecon sous un ciel gris et menaçant. Et toujours, ces petites scènes de vie, parfois amusantes et décalées à guetter ici et là ;))

3 jours à la Havane - Le Malecon

La Havane… et si c’était à refaire ?!

Si c’était à refaire, j’accorderais plus de temps et d’importance au choix de la casa pour notre toute première nuit à la Havane, celle passée dans le quartier du Vedado. Je pense souvent uniquement à l’aspect pratique (et pas cher) de la nuit d’arrivée dans le pays. J’estime que nous sommes de passage et que nous profitons en général peu de cette étape… c’est une erreur. La première nuit est celle du choc culturel, de la fatigue après un long voyage et du décalage horaire. C’est celle où l’on a besoin de se poser dans un lieu qui soit le plus agréable possible pour reprendre ses esprits, des forces et de l’énergie pour découvrir la suite ! Jusqu’à présent nous nous sommes toujours bien adaptés à ces changements de situations mais pour les prochains voyages, je ferai en sorte d’opter pour une transition plus douce !

Pour la durée, je dirais que 3 jours à la Havane sont amplement suffisants pour en avoir un bon aperçu. À vous de voir, une fois sur place, ce que vous souhaitez faire, visiter, prioriser… c’est à personnaliser en fonction des centres d’intérêts de chacun et des envies du moment. Pour une exploration plus approfondie, 3 jours sont clairement trop courts. Si vous souhaitez combiner flâneries ET visites plus denses et organisées de musées, cathédrales et autres sites, je pense que vous pouvez ajouter au moins 2 jours de plus.

Concernant le choix du quartier de la Habana Vieja pour notre casa, aucun regret ! J’y ai trouvé ce que je venais chercher. L’appartement était somme toute très pratique et particulièrement bien situé, dans une rue très populaire. Je pense, une fois encore, que si vous optez pour un séjour dans un hôtel, qui sera sans aucun doute beaucoup plus luxueux (mais aussi extrêmement cher pour la plupart !), vous passerez probablement à côté de certaines choses. L’ambiance populaire, l’effervescence du quartier, la vie des gens tout simplement. On parle également beaucoup du quartier de centro Habana, encore pus populaire. Nous ne l’avons pas énormément parcouru mais je le testerais bien si une prochaine fois se présente un jour ;))

3 jours à la Havane - street art avec le Che dans les rues de la Habana Vieja

Pour aller plus loin et en voir plus sur la Havane…

… avec l’émission Faut pas rêver sur La Havane qui vous fera découvrir plus en détail la ville et ses différents quartiers.

En résumé la Havane est une ville incroyablement surprenante et en perpétuel mouvement. Chacun la découvrira à sa façon et aura son ressenti, ce qui explique tous ces retours d’expérience si différents. Pour notre part, nous avons aimé la découvrir, la parcourir et la vivre pendant ces quelques jours. Le mieux est de se faire sa propre opinion ;)) Il est difficile de savoir à quel rythme elle va évoluer et comment. Il reste encore beaucoup d’endroits à restaurer. Mais ensuite, qu’adviendra t-il des quartiers « populaires » ? Car c’est justement ce mélange de genres qui lui confère ce gros supplément d’âme. Parviendra t-elle à le conserver ? Le premier mot venu à l’esprit de mon fils ainé lorsque je lui ai reparlé de la Havane est : potentiel. Tout est dit. Cette ville a les cartes en main et est visiblement soucieuse de gérer au mieux son développement. Je me souviens également d’un reportage où ils expliquaient la façon dont les réhabilitations / rénovations étaient pensées. Il ne s’agirait pas de ne faire que des édifices harmonieux visuellement mais également de donner du sens à toute cette rénovation, de perpétuer cette atmosphère, de garder cette vie avec les habitants. Faire un mix de lieux culturels, de lieux de vie et d’éducation. Réussiront-ils à transformer l’essai ?

 

Et vous ? La Havane, vous connaissez ? Qu’en avez-vous retenu ? Sinon, êtes-vous tentés par cette découverte cubaine ?

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à épingler la version de la Havane que vous préférez !

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

3 jours à la Havane - dans les rues de la Habana Vieja

8 Commentaires

  1. Alexandra - On holidays again

    Tes photos sont tops Céline ! T’arrives à nous transmettre une belle ambiance. Tu sais que Cuba n’est pas le premier pays que je souhaite visiter, mais à force de te lire, tu vas vraiment finir par me convaincre ;o)

    Réponse
    • Céline

      merci merci Alexandra !!! Rien ne peux me faire plus plaisir que de savoir que j’arrive à retranscrire cette ambiance (qui te donnerait – presque – envie d’y aller !!) qui sait d’ailleurs 😉

      Réponse
  2. Mel

    Super article et photo ! Ça me donne l’envie d’y retourner !
    Nous y sommes allés deux fois, mais les enfants étaient encore en poussette !
    j’aimerai la redécouvrir en me perdant dans les rues de la Havane !

    Réponse
    • Céline

      ahhh merci beaucoup 🙂 Vous y étiez quand ? Cela change tellement vite, possible aussi que vous ne retrouviez pas la même ambiance… il faudrait y retourner pour comparer !!!

      Réponse
  3. LA POZE

    Cuba et la Havane donnent vraiment envie. Les couleurs, l’ambiance et l’état d’esprit ont l’air top !

    Réponse
    • Céline

      Je ne peux qu’être d’accord avec toi 😉 Ce séjour nous a donné envie d’y retourner en tout cas. Notamment pour aller explorer l’île de l’autre côté !

      Réponse
  4. Amandine

    Ah la Havane fut pour moi un véritable coup de coeur, même un cran au dessus de Trinidad qui est sublime.
    Je crois que nous avons eu cette chance de ne pas être trop confrontés aux arnaques…
    La Havane, j’y retournerai volontiers pour m’immerger davantage de la culture cubaine.

    En tout cas, très bel article toujours détaillé de vos ressentis et émotions ! Bravo !

    Réponse
    • Céline

      Merciii Amandine ! Je sais que nous partageons ce vrai coup de coeur qu’a été Cuba 😉
      Nous avons aussi beaucoup aimé La Havane et comme tu le dis, on a envie d’y retourner pour le vivre encore différemment une prochaine fois. Mais quand ???!

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. 12 jours à Cuba : itinéraire et infos pratiques - La vie en rose flamant - […] Cojima,  El Cristo, Place de la revolution, Playa santa Fé… Vous pouvez retrouver nos 3 jours à la Havane…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 jours à la Havane et dans les environs…
5 (100%) 2 votes