Notre stop à Playa Larga, comme évoqué dans l’un de mes précédents articles, avait un objectif bien particulier. Nous sommes une famille de plongeurs – amateurs certes mais de plongeurs quand même ;))) Et lors de nos voyages, nous essayons toujours, dès que cela nous est possible, d’intégrer une halte plongée sous-marine. Cuba n’allait donc pas échapper à cette règle ! Voici donc un bref retour sur expérience de nos 2 nuits et de notre stop plongée à Playa Larga…

 

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

Je commence par cette photo qui illustre bien l’ambiance que nous avons trouvée là-bas en cette fin décembre. Des bâtiments plutôt délabrés, des chevaux qui côtoient de vieilles voitures américaine, des cubains qui s’apprêtent à festoyer en famille pour le réveillon du nouvel an. Une ville finalement endormie « presque fantôme » dont les rares habitants croisés semblent partir vers d’autres contrées. Une atmosphère assez spéciale !

Pourquoi faire un stop plongée à Playa Larga ?

Nous avons peu l’occasion de plonger et nos vacances sont finalement les rares moments où nous pouvons passer un peu de temps sous l’eau ! En règle générale, nous essayons donc de trouver des destinations qui ont aussi des fonds marins à explorer. Oui chacun son truc, on n’est pas très fortiches en randonnées mais on s’en sort plutôt bien en plongée, c’est notre dada à nous !

Lors de la préparation de notre road trip à Cuba, je me suis aussitôt mise à la recherche des meilleurs coins pour plonger. Cette fois-ci en revanche, il me fallait concilier plusieurs critères : l’accessibilité du spot de plongée afin de ne pas perdre un temps précieux de transport sur nos 12 jours de roadtrip, 3 niveaux de plongée différents (mon mari et moi sommes PADI advanced, mon fils aîné de 15 ans open water avec encore très peu de plongées à son actif et le second de 12 ans était encore au stade du baptême à ce moment-là). Tout ça avec des choses intéressantes à voir sous l’eau quand même, parce que c’est un peu l’idée non ? 😉

Cuba ne figure peut-être pas parmi les meilleurs endroits au monde connus spécialement pour la plongée mais elle ne manque apparemment pas d’atouts de ce côté-là. Plusieurs spots sont réputés comme Maria La Gorda, La Isla de la Juventud, Jardines de la Reina… Cependant, ceux-ci ne figuraient pas sur l’itinéraire de 12 jours que j’avais en tête au départ. Après un peu (beaucoup) de lecture, je me suis concentrée sur les 2 possibilités envisageables sur la partie ouest de l’île  : Maria La Gorda et la Baie des cochons. Pas de comparaison à faire entre les 2, Maria La Gorda étant un site de réputation internationale. Mais aussi un site assez isolé. Située à la pointe ouest de l’île, elle nécessite encore quelques heures supplémentaires de route après Viñales + « in my opinion » une nuit à passer sur place pour ne pas être trop speed non plus. Les infos trouvées en amont sur l’accès en taxi, voiture ou bus n’étaient pas très claires et me paraissaient compliquées sur le papier. Je reconnais également que les commentaires glanés à droite et à gauche sur les hébergements proposés dans le coin m’ont bien refroidie. Un hôtel (proche du club de plongée) visiblement cher pour ce qu’il est, peu accueillant, sans oublier de potentielles puces de sable sur la plage… bof bof !

Par ailleurs, notre dernier fils ne savait pas s’il plongerait ou non, je nous voyais donc mal faire autant de trajet pour le laisser en plan pendant nos plongées. Pas très fun pour lui ! La raison m’a donc vite orientée vers La Baie des Cochons, peut-être moins diversifiée et spectaculaire mais bien plus accessible et ce, à tous points de vue ! Je vous expliquerai pourquoi plus loin. C’était le meilleur compromis puisque cela nous a également permis de faire un stop sur la longue route entre Viñales et Trinidad. Nous avons mis 4 heures pour faire ce trajet en taxi collectif alors que la route d’une traite nous aurait pris environ 6 heures… beaucoup trop long pour nous !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga - Casa Ameris

Notre choix de casa orientée plongée sous-marine

A chaque étape de notre road trip s’est posée la question de la fameuse casa ! Comme expliqué dans cet article sur l’organisation de notre voyage, j’ai pris le parti de tout réserver à ce niveau-là bien avant notre départ. Nous n’avions pas envie d’errer avec nos bagages en pleine période de vacances de Noël à la recherche d’un hébergement qui nous convienne. Et j’ai drôlement bien fait puisque notre arrivée à Playa Larga était prévue un 29 décembre, en pleine période de préparation du réveillon, l’une des fêtes les plus importantes à Cuba. Et il se trouve que la logistique s’est avérée plus compliquée sur place et nous avons eu un peu de difficultés à trouver un taxi collectif pour repartir le 31 décembre vers Trinidad. Mais tout s’est bien passé je vous rassure. C’est aussi ce que j’ai aimé à Cuba, il y a toujours une solution :))

Concernant le choix de la casa, j’ai cherché beaucoup d’infos en amont sur comment allait être ce stop plongée sous-marine. J’ai finalement trouvé très peu de choses sur cette destination et sa vision « plongée » (d’où cet article !) . J’ai vite compris que le meilleur moyen de procéder était donc de réserver dans une casa orientée plongée sous-marine, qui était en principe capable de nous organiser la logistique sur place. Pas besoin de chercher en plus un club de plongée pour une demi-journée seulement.

Je n’ai pas eu besoin de fouiner très loin… Le guide du routard (ma bible ;D) propose quelques casas dont 2 avec des moniteurs de plongée. Dans la casa Ameris, on y trouve visiblement Felix, moniteur de plongée qui, selon le texte du Routard,  connait tous les spots de Cuba, a même plongé avec le commandant Cousteau et a un record personnel de 86 mètres. La promesse est belle non ?!! Je réserve directement par mail auprès de la casa une chambre pour 4 pour 2 nuits. Je nous voyais déjà discuter plongée sous-marine le soir autour d’un bon repas et d’un mojito !

Après 4 heures de route, nous sommes surpris de découvrir cette énorme pancarte ! C’est sûr, TOUS les français vont là-bas^^^ Mais heureusement qu’elle est là puisque les seules indications que nous avions étaient « en arrivant au village, prendre à droite avant le pylone des communications… » Mouais… Même notre chauffeur cubain a du demander son chemin !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga - Casa Ameris

 

La fameuse casa, la voici donc ! Typique de là-bas avec une couleur turquoise bien flashy. Elle n’a pas l’air très grande vue comme ça et je me suis vraiment demandée comment était l’intérieur en arrivant. Pour vous expliquer, nous étions dans la chambre à gauche. Il faut savoir que les volets servent de fenêtres, je vous laisse imaginer ce que cela peut donner niveau (in)sonorisation. Là, sous un ciel bleu et quelques palmiers, l’ambiance a l’air calme mais cela n’est pas toujours une évidence. Je vous raconte tout ça plus bas !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga - Casa Ameris

Mais comment cela se passe t-il donc dans cette casa ?!

Tranquille ! Ameris est très accueillante ! Les chambres ont 3 lits et peuvent donc accueillir jusqu’à 4 personnes. C’est dans celle-ci que nous avons du tirer au sort pour savoir qui de nos 2 garçons, hériterait de la couette nounours. Je tairais le nom de celui qui l’a récupérée car c’est vraiment trop la honte ;D L’équipement est très sommaire (et les rideaux de douche cubains toujours aussi glam) mais c’est amplement suffisant pour un court séjour. La casa sert petit-déj et dîner.  Parce que oui, pour le dîner, il est fort probable que vous le preniez également dans la casa. Celle-ci se trouve à environ 10/15 minutes à pied du « centre » et même si nous sommes tombés juste avant la période de réveillon, apparemment plus calme que le normale, nous n’avons rien identifié de près ou de loin à ce qui aurait pu faire office de « resto ».

Pour l’aspect plongée sous-marine, dès notre arrivée, Ameris nous met en relation avec le fameux Felix. À ce sujet, petite précision, Felix est l’ex-mari d’Ameris et n’est donc pas présent dans la casa mais gère toujours la logistique pour la plongée sous-marine. Vous suivez ? Moi qui pensais papoter « plongée sous-marine » autour d’un bon dîner pendant nos 2 jours… walou !

En revanche, nous convenons de faire 2 plongées le lendemain matin avec d’autres françaises inscrites, également logées dans la casa. Il s’occupe de nous trouver un taxi qui viendra nous récupérer à la casa pour aller chercher le matériel, nous emmener au spot de plongée, nous attendre pendant nos 2 plongées puis nous raccompagner.

Et combien ça coûte ?

  • La casa Ameris :  30 CUC par nuit (pour nous 4) + 4 CUC le petit-déj et 10 CUC le dîner par personne. Vous pouvez voir des photos de l’intérieur (typique des casas cubaines) sur le site d’airbnnb, sachant que perso, je suis passée en direct avec Ameris pour la réservation. Vous reconnaîtrez la chambre que nous avions grâce à la couette nounours (je ne mentais pas ;))
  • La prise en charge du taxi pendant 3/4 heures pour la plongée-sous marine : 30 CUC pour nous 4
  • La plongée (matériel compris – nous avions seulement nos masques et encore – pas tous car le mien s’est cassé dans mon sac en soute) : 25 CUC / personne / plongée

Petit tour à Playa Larga…

Une fois tout organisé pour le lendemain, nous partons découvrir les environs. Il est environ 16h et nous allons rejoindre le centre sous un soleil de plomb. Parallèlement, on cherche ce qu’il y a à faire et à voir à cette heure-ci dans le coin, pas grand chose visiblement. Juste la plage.

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Là-bas aussi, c’est la tendance « flamant rose » ;))

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Ici, l’ambiance est encore toute autre et très différente de celle de Viñales. Les maisons semblent presque laissées à l’abandon. Nous croisons essentiellement des chevaux et des poules !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Certaines maisons se distinguent par des détails plutôt surprenants ! Et toujours ces rocking chair qui meublent toutes les terrasses. Mais ce jour-là, ils sont tous vides.

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Sur la route de la plage, nous croisons ce petit chiot trop mignon. Nous avons du le semer pour qu’il cesse de nous suivre. Nous le pensions abandonné mais nous nous sommes aperçu à notre retour que ses maîtres n’étaient pas loin et ne le surveillaient juste pas comme nous le ferions avec le nôtre !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

La plage presque déserte, elle aussi. Il fait lourd et le ciel s’assombrit. Nous avons juste le temps d’une petite baignade avant que le déluge arrive. Heureusement, à Cuba, cela ne dure jamais très longtemps. Nous profitons de l’éclaircie pour nous mettre en quête d’un endroit pour boire un verre avec WIFI s’il vous plaît !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga - centre ville

 

Un peu plus loin se trouve le spot WIFI, visiblement LE point central du coin. Avec un bar et des minis stands « cocktails et mojitos ». Pour ce qui nous concerne, c’est le seul endroit avec un peu monde que nous avons trouvé pendant ces 2 jours. Là et à la plage. C’est tout !

De retour à la casa, nous faisons connaissance des 2 françaises qui doivent plonger avec nous le lendemain, Fanny et Aline ! Le courant passe tout de suite. Le voyage a cette magie de réunir des personnes d’horizons différents autour d’une même passion. Et c’est exactement la même chose pour la plongée sous-marine. Et c’est ainsi que nous avons aussi passé, par la suite, une partie de notre séjour à Trinidad ensemble.

La soirée se déroule tranquillement à échanger sur nos séjours cubains autour d’une langouste. On rigole aussi sur tous les petits bruits venant du faux plafond de la casa. On dirait que ça court et on s’imagine que des gros cucaracha vont bientôt passer au travers…  (oui j’ai une peur bleue de ces bestioles, je deviens même incontrôlable dès que j’en croise une). Je précise quand même qu’on a beaucoup fabulé mais rien vu circuler dans les chambres. Vous pouvez me croire, je suis du genre à me lever la nuit avec une lampe pour vérifier que rien ne traîne… Cette nuit-là pas de mauvaise surprise de cet ordre mais nous avons droit à la nuit la plus agitée de notre séjour cubain. Pour rappel, nous sommes fin décembre et dormons à 4 dans la chambre. La chambre est en RDC (comme vous le voyez sur la photo de la casa en début d’article) et n’a pas de fenêtres, juste des volets en bois. En gros, niveau bruit, si comme si vous dormiez dans la rue. Très sincèrement, cela ne semble pas être un souci puisque le coin n’est composé que de casas et est apparemment très calme. Sauf que cette nuit-là, nous sommes réveillés en sursaut à 2 heures du matin par une voiture qui déboule à toute vitesse… musique à fond, portes qui claquent, conducteur visiblement complètement raide et surtout très énervé contre la voisine d’en face. Je vous laisse imaginer le lot d’insultes entendues… pas besoin de bien parler espagnol pour comprendre ;)) Le tout comme s’il était dans la chambre et ça je peux vous dire que ça fait un drôle d’effet en pleine nuit ! Le coup de la chambre « sans fenêtre » ça pardonne vraiment pas. En revanche, ceux des autres chambres, dormant un peu plus à l’écart, n’ont rien entendu du tout.

Bref, je pense juste qu’on a juste pas eu de chance. On a eu très peur d’avoir droit à pire pour la nuit suivante, mais rien de tout ça ne s’est produit. Le réveillon est une fête que les cubains passent plus tranquillement en famille. Ils avaient plutôt profité de la veille pour se lâcher ?!

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Et la plongée à Playa Larga ? Ça se passe comment ?

 

Pour commencer, je peux vous dire que c’est bien la première fois que je pars plonger dans une vieille voiture américaine ! En général nous sommes plutôt habitués à un 4X4 ou un mini bus, beaucoup pratiques pour transporter le matériel. Mais ce matin-là, sur le coup de 9h, ce sont donc 2 voitures vintage à souhait qui viennent nous récupérer à la casa. Une rouge pour les 2 françaises et une vert turquoise pour nous 4. Si c’est pas la classe quand même 😉

Nous filons chercher le matériel dans une autre casa avant de regagner le site de plongée. Globalement, je vous conseille d’emporter quelques affaires de plongée dans votre valise. Pour éviter de trop nous charger, nous avions pris le strict minimum, à savoir nos masques et chaussettes de plongée (indispensables pour ce qui me concerne – j’ai toujours froid en plongée… même dans une eau à 26^^). Si vous le pouvez, prenez vos palmes également. Pour ce voyage cela nous a suffit puisque nous n’avons finalement plongé qu’une matinée et fait 2 fois du snorkeling. Le club nous a donc loué le matériel manquant. Les combis étaient pas au top. Comme souvent d’ailleurs. Mais emporter la mienne n’était vraiment pas jouable. Quant à trouver des tailles enfants, pas évident non plus. Heureusement pour eux, ils ne sont pas frileux (comme leur mère), l’eau est chaude donc une combi un peu grande n’est pas si dramatique que ça ;))

À notre arrivée, il y a déjà un peu de monde sur le rivage. J’en profite pour faire 2/3 photos, pas plus… vous imaginez bien que ce n’est la priorité de l’instant. Les plongeurs me comprendront, c’est un sport très cool mais une fois les combinaisons et les bouteilles sur le dos, il faut y aller ! Et là, après s’être équipés dans la voiture, on traverse la route pour aller direct se glisser dans l’eau. J’ai certainement quelques photos et vidéos dans la Gopro. Ça c’est la partie que gère mon mari… je tacherai de vous insérer ça plus tard dans l’article… perso je ne prends pas encore de photos ni de vidéos sous l’eau. Au delà du matériel spécifique que cela demande pour mon appareil photo, je n’en ai pas ressenti le besoin ni l’envie jusqu’à présent… bien trop occupée à gérer correctement ma plongée et celle de mon binôme. Faire de la plongée sous-marine n’a pas été une évidence au départ et cela m’a demandé beaucoup de sang froid et d’entraînement. C’était même un vrai challenge !  Ceci dit, maintenant que je me sens à l’aise et maitrise correctement ma flottabilité je commence à songer à la photo sous l’eau ;))

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Le gros avantage de ce spot est qu’il est très accessible et particulièrement bien adapté pour les débutants puisque la mise à l’eau se fait directement du bord. Pas de perte de temps en transport non plus pour ceux qui seraient pressés de repartir.

Nous ne plongeons pas avec le fameux Felix qui nous apprend par ailleurs qu’il totalise plus de 10 000 plongées (bah oui quand même et je peux vous dire que ma soixantaine de plongées et moi, on a été super méga impressionnées !). Une vraie pointure ce Felix, le guide du Routard ne mentait pas !

Pour notre part, nous avons théoriquement les compétences pour plonger en autonome si nous le souhaitons, ce que nous ne faisons jamais pour plusieurs raisons. Nous ne plongeons quasiment qu’en voyage, donc occasionnellement et jamais au même endroit. Pour ce qui nous concerne, cela offre peu d’intérêt de plonger sans moniteur puisque nous ne connaissons pas les lieux et avons besoin de quelqu’un qui nous guide et nous montre toutes les « curiosités » du coin ! Par ailleurs, nous trouvons plus prudent de plonger avec un encadrement et encore plus lorsque nous sommes avec nos enfants ! Nous faisons aussi toujours un petit refresh en première plongée. Cela reste un sport qui comporte certains risques et il est nettement plus raisonnable de commencer par une plongée tranquille et peu profonde surtout lorsque cela fait plusieurs mois que nous n’avons pas retenté l’expérience.

Plonger avec un moniteur nous permet aussi de pouvoir descendre un peu plus profond lorsque c’est intéressant pendant que notre fils aîné (limité théoriquement à 12 mètres) reste en binôme avec le moniteur. Quant à notre deuxième fils, visiblement tellement à l’aise lors de sa plongée baptême qu’on l’a vu descendre quasi au même niveau que son frère… difficile de tout bien cadrer sous l’eau… le tout étant de ne pas dépasser de façon dangereuse les limites.

Nous avons donc fait 2 plongées sur le site de La Cueva de los Peces, la première à 11 mètres et la seconde à 25 pour aller voir une épave (très sympa). Au même niveau que le site de plongée, de l’autre côté de la route, vous avez aussi une piscine naturelle super profonde dont vous pouvez profiter. C’est un environnement très agréable. Pour ma part, les 2 plongées successives ont eu raison de moi et de ma frilosité particulière en plongée sous-marine, je n’ai même pas pu m’y baigner !

 

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Pas de doute, on est bien à Cuba !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Une fois les 2 plongées terminées, on s’improvise une séance photo vite fait avant le déjeuner !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

 

 

Pour résumer, les plongées se sont parfaitement déroulées avec des moniteurs sérieux et sympas. Playa Larga est un spot de plongée idéalement situé et peut être facilement intégré dans d’un circuit de visite « classique » comprenant les villes de Viñales, La Havane et Trinidad. C’est un endroit également très adapté aux plongeurs débutants et aux enfants. La mise à l’eau est très facile. Pas besoin de sauter avec une bouteille sur le dos ou de faire une bascule arrière ! Nous avons donc passé 2 plongées très sympas (surtout l’épave) même si globalement, je n’ai pas trouvé les fonds « extraordinaires ». Mon mari avait également fait une plongée à Cayo Levisa lors de notre étape à Viñales et n’avait pas trouvé cela fantastique non plus. Nous avons davantage apprécié le fait que nous avions une occasion de plonger, plus pour le plaisir en fait !

Et cette halte, même si je reconnais que ce n’est pas celle qui m’a le plus emballée du séjour (il faut dire qu’à Cuba, il y a du niveau !), aura malgré tout eu le mérite de nous montrer encore une autre facette de Cuba. C’est toujours intéressant de rencontrer de nouvelles personnes et de découvrir d’autres ambiances. Cette petite ville balnéaire aura donc été un agréable stop 😉

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

 

Et vous la plongée c’est votre truc ? Plutôt bouteille ou snorkeling ? Ou non la tête sous l’eau c’est juste pas possible ? Et sinon Playa Larga, pour ceux qui connaissent, vous en avez pensé quoi ? Vous avez d’ailleurs peut-être d’autres spots de plongée à nous faire partager par ici ? Les retours sur expériences sont toujours les bienvenus… vous le savez 🙂

 

Si vous avez aimé cet article… n’hésitez pas à le partager et à l’épingler !

 

Cuba - Stop plongée à Playa Larga : nos impressions !

8 Commentaires

  1. violaine donadello szapary

    Bonjour!
    Nous partons aux mêmes dates que vous et à peu près avec les mêmes envies! Merci pour tous vos conseils! Nous adorerions rester chez Mileydis à Vinales mais je ne parviens pas trouver leur contact Internet. L’auriez-vous? Merci mille fois pour ce blog merveilleux!
    Violaine

    Réponse
    • Céline

      Bonjour ! Merci à vous pour ce petit mot ! Je suis ravie que tout ceci vous soit utile et inspirant 🙂
      Pour joindre la casa de Viñales, vous pouvez leur envoyer un mail à l’adresse indiquée dans l’article dédié. Cela fonctionne, je pense qu’il juste être patient ensuite car l’accès à internet reste compliqué pour eux.
      J’espère que vous arriverez à les joindre et je vous souhaite un bon voyage à Cuba !

      Réponse
    • Céline

      Merci beaucoup Emilie 🙂

      Réponse
  2. Marieke (les 3M)

    Difficile de comparer des sites de plongée les uns aux autres je trouve. Alors le principal c’est que vous ayez apprécié 😉. Bon je suis quand même frustrée de ne pas avoir de photos sous marines 😂 tu voudras bien le dire à ton mari.
    En tout cas, j’aime beaucoup l’ambiance qui se dégage du village

    Réponse
    • Céline

      Oui et effectivement tout dépend des spots, du moniteur aussi… bref de plein de choses aussi. Et oui désolée pour l’absence de photos sous l’eau, je sais qu’elles manquent cruellement à cet article…! L’aspect photo sous-marine est difficile à gérer pour ma part. Je verrai donc si j’arrive à faire quelque chose à partir des rush de la GoPro, faut juste pas être trop pressée 😉

      Réponse
  3. Clémentine

    Dommage que les fonds ne vous aient pas emballé plus que ça, mais ça semble être une étape ultra authentique. Je ne sais pas comment tu l’as ressenti, mais à travers tes photos on se croirait à une autre époque, c’est fou!
    En tout cas merci pour toutes ces infos, ça a du te demander tellement d’organisation en amont ce voyage, alors merci de les partager :)!

    Réponse
    • Céline

      Hello ! Oui c’est un peu dommage pour les fonds mais ceci dit Playa Larga a été une chouette petite étape ! Hors du temps comme les autres villes, mais à sa façon ! Je pense que cela a aussi été amplifié par cette période de fin d’année… hyper calme !
      Merci à toi pour ton retour, c’est vrai que ce voyage nécessite une organisation un peu à part alors autant en faire profiter les autres 😉

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. 12 jours à Cuba : itinéraire et infos pratiques - La vie en rose flamant - […] de los Peces et après-midi plage. Pour en savoir davantage sur ces 2 jours, je vous raconte notre stop plongée sous-marine…
  2. 3 jours à la Havane et dans les environs... - La vie en rose flamant - […] urbain n’est finalement pas si gênant. En revanche, découvrir la Vallée de Viñales, plonger à Playa Larga ou encore…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Stop plongée à Playa Larga – nos impressions !
Si vous avez aimé cet article, laissez-lui une note 😉