OMAN… c’est un peu (beaucoup) le pays de notre imaginaire, celui des contes de notre enfance, celui des mille et une nuits. Mais c’est aussi la promesse bien réelle de grands espaces, d’une hospitalité merveilleuse et d’un dépaysement absolu ! Voyager à Oman, c’est se laisser porter par une atmosphère apaisante encore suspendue dans le temps, au rythme des prières et de la tenue traditionnelle. Nous en sommes revenus avec des étoiles pleins les yeux, totalement enchantés par notre périple en 4x4 et le spectacle d’une variété incroyable qui nous a été offert ! Canyons vertigineux, désert orangé, palmeraies verdoyantes, petits villages perchés, eaux vert émeraude… et cette authenticité folle ! Peu de personnes connaissent déjà cette destination et beaucoup ont encore quelques hésitations à la placer sur la carte du monde. Mais une chose est sûre, je vous confirme que le Sultanat d’Oman gagne à être connu et que ce petit bijou de la nature va voir sa fréquentation augmenter dans les années à venir. Ne tardez pas trop pour le découvrir à votre tour !

Je commence ici avec un article très très pratique afin d’aider au mieux ceux qui se posent plein de questions sur la préparation d’un voyage à Oman en mode road trip ! Parce que oui, si vous en avez envie, c’est tout à fait possible d’organiser vous-même le périple de votre choix ! Je tiens vraiment aussi à vous rassurer sur le fait que c’est une destination hyper sécure où vous pouvez partir facilement à l’aventure et en famille si le coeur vous en dit 🙂 Et, si toute cette phase d’organisation vous effraye, faites-vous aider par une agence. Quoi qu’il en soit, foncez ! Vous ne le regretterez pas !

 

Le petit village de Ash Sirayjah (et ses cultures en terrasses) sur le plateau de Sayq dans le Djebel Al Ahkdar. 

 

 

Voyage à Oman : pourquoi avons-nous décidé de partir là-bas ?!

Comment ai-je eu l’idée de partir là-bas pour passer les fêtes de fin d’année ? Et pourquoi ? C’est en effet une question qui nous a souvent été posée puisque cette destination est finalement encore peu connue. Partir au soleil en plein hiver est sans doute ce qu’il y a de plus reboostant pour le moral ! Notre expérience de 12 jours à Cuba de l’année dernière nous a tellement emballés que nous rêvions de pouvoir à nouveau connaître un tel dépaysement ! En toute sincérité, je ne pensais pas que nous aurions l’occasion de retenter l’aventure ailleurs cette année. Et pourtant 🙂

La première fois que j’ai entendu parler du Sultanat d’Oman, c’était en 1995 !!! Imaginez un peu, je revois les photos de mon copain de promo d’école de communication (oui parfaitement, je vous imagine déjà faire le calcul… ;)), me montrant fièrement son périple en terres quasi inconnues, des plages de sables blancs, des poissons multicolores et des dunes orangées ! Puis, j’ai rangé le Sultanat d’Oman dans un coin de ma tête pour finalement l’oublier complètement.

Ce sont les fabuleux articles de ma copine blogueuse Itinera Magica qui ont m’ont replongée l’année dernière au pays des 1001 nuits. Puis c’est l’émission « Echappées belles » qui a finalement tout déclenché ! Il faut savoir que mon petit plaisir du week-end est de passer mon dimanche matin à m’évader virtuellement devant cette émission avec mon café ! Le Moyen-Orient ne me tentait pas plus que cela au départ. Probablement une façon de vivre et une culture que j’avais du mal à appréhender. Mais après avoir vu la beauté de ce pays, découvert son côté sécure et aussi sa tolérance, son ouverture au monde et la volonté de ses habitants de le montrer aux voyageurs… ce nouveau périple m’est apparu comme une évidence ! Des paysages variés et une nouvelle culture… le combo idéal pour notre prochain road trip.

Pour rappel, nous voyageons essentiellement en famille, avec nos deux garçons de 13 et 16 ans. Je trouve ça formidable que nous puissions ainsi découvrir une partie du monde ensemble. Et j’en profite tant qu’ils sont encore auprès de nous ;)) La période de Noël étant l’une des meilleures pour voyager à Oman, il ne m’en fallait pas plus pour me décider !

Je vous laisse un petit aperçu de cette variété de paysages et d’ambiances, histoire de vous mettre en bonnes conditions pour encore mieux apprécier la suite… plus pratique ;))

 

Voyage à Oman, le long de la corniche de Mutrah à Mascate

La première image que j’ai eue de Mascate, celle de ces mouettes virevoltant sur la Corniche de Mutrah ! 

 

Voyage à Oman, le vue du haut du Fort de Nakhal

Le Fort de Bahla, une authenticité et un charme fou !

 

Voyage à Oman, Off Road, village de Nakhur

Nakhur, petit village de tisserands niché au fond du wadi Ghul.

 

Voyage à Oman, vue du village de Bilad Sayt

Le petit village de Bilad Sayt… à ne pas manquer non plus !

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Et des enfants, partout dans les petits villages (Vous apprécierez les biquettes gambadant, elles aussi, crinières au vent ;))

 

Voyage à Oman, wadi Bani Kalid

La pause baignade au Wadi Bani Khalid

 

Voyage à Oman, Bimmah Sink hole

Bimmah Sinkhole, impressionante curiosité de la nature !

 

Voyage à Oman, dans les rues étroites de Birkat Al Mawz

Dans les rues étroites de Birkat Al Mawz. 

 

Voyage à Oman, Sur

L’atmosphère apaisante de Sur.

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Et mon souvenir #flowerpower omanais avec le minaret de la Grande Mosquée du Sultan Quaboos en fond

 

Quand partir au Sultanat d’Oman ?

  • Vous trouverez cette info bien détaillée dans tous les guides (quoiqu’il n’en existe pas beaucoup sur cette destination), mais la meilleure période se situe essentiellement de novembre à février, la température est idéale. Autrement vous risquez d’avoir chaud, voire très très chaud, à moins de rester dans les montagnes. Et encore…
  • Comme beaucoup, nous ne partons qu’en vacances scolaires. Si vous pouvez faire autrement, petits chanceux, faites-le, c’est quand même ce qu’il y a de mieux… Pour les autres, Noël est la période idéale pour voyager à Oman mais aussi la plus onéreuse, celle qui demande que l’on s’y prenne longtemps à l’avance – parce qu’il y aura indéniablement un peu plus de monde. Après tout dépend du style de voyage que vous souhaitez faire. Si vous souhaitez rester en bord de mer sans trop bouger, les hôtels de Mascate sont pris d’assaut ! Pour ce qui nous concerne, voyageant en mode road trip, je ne peux pas dire que nous ayons vu beaucoup de touristes pendant notre séjour.
  • Fin décembre, avec notre formule road trip alliant mer / désert / montagne nous avons fait le grand écart niveau températures en frôlant plus de 30 degrés dans les terres et le zéro en altitude dans le Djebel Shams par exemple ! Sans surprise, c’est dans le désert que nous avons eu le plus chaud en journée avec une nuit plus fraîche (mais pas trop !). Rien qui ne soit insupportable !

 

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

 

Quel itinéraire de road trip ? Comment le définir ?

La définition de l’itinéraire a été le point de départ de la préparation de notre séjour. Comme évoqué ci-dessus, les vacances de fin d’année sont une période très demandée. Non pas qu’il y ait vraiment beaucoup beaucoup de monde mais l’offre d’hébergements n’étant pas hyper développée là-bas et le rapport qualité / prix étant assez moyen, les établissements corrects sont réservés très en amont. Je pense aussi que beaucoup de voyagistes préemptent des chambres. J’ai vite identifié que tout se remplissait très (très) vite et je ne voulais pas réserver mes billets d’avion avant de m’être assurée que ce road trip était jouable !

En un week-end, j’ai donc rapidement étudié la faisabilité d’un itinéraire et réservé via booking tous les hébergements (annulables et remboursables si besoin) avant de booker les billets d’avion. Avec le recul, je confirme que j’ai sacrément bien fait de procéder ainsi !

Il y a peu d’infos globalement sur cette destination. Seulement 2 guides de voyages (Le Petit Futé assez bien renseigné et le Lonely Planet – que j’ai trouvé au passage assez inutile…). Pour l’itinéraire, c’est le super article (et photos fantastiques) sur le blog de Wordlelse qui m’a énormément aidée. En effet, décider rapidement d’un circuit dans un pays qu’on ne connait pas du tout n’est pas forcément évident. Je me suis donc complètement inspirée de celui de Pauline, qui me semblait correspondre à nos attentes et envies, en me disant que je pourrais toujours le modifier ensuite si besoin.

Il se trouve que l’itinéraire n’a quasi finalement quasi pas bougé. Nous avons juste adapté nos activités et découvertes sur place, la veille pour le lendemain, le guide Off Road entre les mains ;)) Ça c’est aussi la part d’imprévu à se réserver en voyage et cela s’y prête encore mieux dans un pays comme le Sultanat d’Oman.

Notre itinéraire, le voici donc rapidement ! Je reviendrai dessus, beaucoup plus en détails dans un prochain article dédié !

  • Départ de Paris Charles de Gaulle – Vol de nuit
  • J1 > Arrivée à Mascate
  • J2 > Mascate : Visite le matin de la Grande Mosquée du Sultan Qaboos, découverte de Mutrah, de ses souks et déjeuner sur place, tour dans le vieux Mascate…
  • J3 > Toujours à Mascate : matinée plongée sous-marine, après-midi avec des amis retrouvés là-bas.
  • J4 > Début du road trip ! Départ pour le Fort de Nakhal, pique-nique à la source chaude d’Al Thawarah, sublime Off road du Wadi Bani Awf (route 17), halte à Bilad Sayt puis nuit à Misfah dans une très chouette guest house, un des meilleurs moments du séjour !
  • J5 > Visite du petit village de Misfah en compagnie de l’hôte de notre guest-house, balade le long du falaj, départ pour la montagne du soleil, le Djebel Shams, Off road (route 5) et nuit au bout du monde à 2500 mètres d’altitude !
  • J6 > On quitte le Djebel Shams pour faire le Off Road Wadi Guhl puis gorges de Nakhur  (route 8) puis route 14 à la découverte des montagnes du Djebel Akhdar. Nuit sur place.
  • J7 > Balade sur le plateau de Sayq et découverte de petits villages comme celui d’Ash Sirayjah avec ses cultures en terrasses. Puis marche et escalade des ruines du Wadi Bani Habib. Bref passage à Birkat Al Mauz, déjeuner à Nizwa, Off Road du Wadi Tanuf (route 13), nuit dans la deuxième guest house du séjour, à Nizwa.
  • J8 > Visite du Fort de Nizwa, dernier tour dans les souks et départ pour le désert de Wahiba. Après-midi Sand board et Dune Bashing puis nuit sous la tente, une super expérience !
  • J9 > En route pour le Wadi Bani Khalid, déj sur place, marche et baignade puis direction Sur pour y passer la nuit.
  • J10 > Matinée au Wadi Shab, déjeuner sur place puis départ pour un Off Road (route 29) à la découverte du wadi Tiwi (une route étroite et sinueuse assez incroyable <3) jusqu’à Mibam. Nuit à Tiwi.
  • J11 > On remonte la côte vers Mascate avec plusieurs arrêts : Bimah Sinkhole, White Sand Beach, route 27 puis 26. Nuit à Mascate.
  • J12 > vol retour vers Paris le matin.

Et pour ce qui concerne la réserve des Tortues à Raz Al Jinz, pas loin de Sur…. ce spot international de reproduction de tortues vertes n’a finalement pas fait partie du périple. Les guides touristiques conseillent tous de ne pas manquer cette expérience exceptionnelle. En juin, lorsque j’ai commencé à réserver mes hébergements, le seul hôtel du coin, éco-responsable, offrant la nuit et les excursions guidées pour aller voir la ponte des tortues sur la plage, était déjà complet pour décembre ! Fou ! Puis je me suis renseignée plus précisément sur la question et notamment sur les conditions dans lesquelles cette observation se déroulait. À la lecture de différents retours sur expériences, et notamment celui de Pauline du blog Worldelse j’ai finalement décidé de ne pas l’intégrer dans notre parcours. Déjà, décembre est apparemment une période plutôt creuse niveau ponte. Si les sessions d’observation sont pourtant visiblement organisées dans le respect total des tortues, il semblerait que l’affluence touristique donne lieu à quelques mauvais comportements de la part des visiteurs (selfie avec les tortues, déchets laissés sur la plage…). Je ne doute pas un instant que l’expérience doit être magique lorsqu’elle se déroule de façon plus confidentielle et respectueuse. Les vacances de Noël étant une période de plus forte affluence à Oman, je n’ai pas voulu prendre le risque d’être déçue et de regretter amèrement d’avoir, nous aussi, contribué à ceci.

Maintenant, ceci n’est qu’un ressenti puisque nous n’avons rien vu ! Je serais d’ailleurs curieuse de recueillir les avis de ceux qui ont tenté l’expérience.

Ce séjour de 12 jours était idéal pour découvrir cette région d’Oman. Et notre itinéraire était parfait ainsi !  Il a peut-être manqué quelques visites de Forts à notre programme car nous les avons finalement remplacées par du Off Road. À chacun ensuite d’adapter le programme à ses envies ! Pour notre part, c’était de faire un maximum de routes en Off Road ;)) Ci-dessous un petit pêle-mêle (non exhaustif !) de bons moments passés ensemble.

 

 

 

Quels hébergements choisir ?

Le Sultanat d’Oman est un pays très surprenant de ce point de vue. Il accueille aussi bien des touristes à la recherche de séjours (très très) luxueux comme des voyageurs en quête d’aventure. Autrement dit, il est possible de se retrouver dans un hôtel avec piscine en plein désert comme sous une tente plantée dans les dunes, juste à côté.

Pour notre part, nous n’appartenons à aucune de ces 2 catégories ;))) Je recherchais plutôt le type guest-house mais j’ai vite compris que ce n’était pas la tendance actuelle du pays. J’en ai trouvé seulement 2 sur notre itinéraire, dont une venait tout juste d’ouvrir. Je me suis précipitée dessus et ai cherché le meilleur rapport qualité / prix pour les autres hôtels, 2 ou 3 étoiles. Autant vous le dire tout de suite, si vous spottez cette catégorie d’hébergements, ne vous attendez pas à des miracles. Ne partez pas dans l’idée de vous faire des petits hôtels sympas, misez plutôt sur le grand spectacle des paysages et autres joyaux naturels du pays. Sinon, vous risquez d’être un peu déçus…!

Notre parcours comportait 9 points de chute, je vous laisse imaginer ma quête ! J’ai regardé les infos trouvées sur les différents blogs mais les hôtels étaient souvent trop luxueux par rapport à ce que nous recherchions. Et les prix deviennent exorbitants à cette période de l’année, c’est juste fou ! Le moindre hôtel haut de gamme affiche un prix de départ à 1500 € minimum pour 2 chambres pendant 3 nuits… Les fameux Shangri-Laa à Mascate ou encore Alila au Jabal Akdhar sont juste hors de portée ! Pas grave puisque qu’au final ces hébergements ne collaient de toutes les façons pas avec le road trip que nous avions en tête, plus roots et davantage dans la découverte des paysages et de l’ambiance du pays ! Nous n’en aurions jamais profité comme il se doit (ouf ça tombe bien ;)))

J’ai donc misé sur des hôtels de catégories intermédiaires, allant de 55€ à 150€ la chambre (la plus chère étant la tente « avec un lit » dans le désert qui était pourtant assez roots !), soit une moyenne de presque 200€ par jour pour 2 chambres comprenant presque toujours le petit-déjeuner et parfois le diner. Et tout ça, réservé des mois à l’avance !

Je vous ferai des zooms plus précis sur les hôtels dans le prochain article, plus détaillé sur notre itinéraire. En attendant, vous pouvez aller consulter mes avis sur mon profil @lavieenroseflamant sur Tripadvisor :))

 

 

Voyage à Oman, Off Road, Djebel Shams

 

 

Voyage à Oman : les billets d’avion et le e-visa touristique

> Il existe des vols directs via Oman Air (environ 7h) ou avec escale via plusieurs autres compagnies. J’ai réservé les billets d’avion en juin pour un départ 6 mois plus tard, le 25 décembre au soir. À ce moment-là, le vol direct étant hors budget, c’est chez Emirates que j’ai trouvé le meilleur rapport qualité / prix avec un stop à Dubaï pour 720€ par personne. À titre indicatif, j’ai continué à surveiller les tarifs par curiosité et ils n’ont cessé d’augmenter pour atteindre pour le même vol, 920€ par personne juste avant les fêtes. Bien entendu, si vous partez hors vacances scolaires, cela vous coûtera beaucoup moins cher (vols à plutôt autour de 500 €).

> La demande de visa se fait en ligne sur le site suivant : https://evisa.rop.gov.om/

Il existe 3 types de visas touristiques pour Oman :

  • Visa 10 jours – 5 OMR (env 12 €)
  • Visa 30 jours – 20 OMR (env 45 €)
  • Visa 30 jours – 50 OMR (env 115 €) > ce visa est pour ceux qui passeraient plusieurs fois la frontière

Je n’avais pas fait attention à ce point-là en réservant les vols ! Notre séjour étant de 12 jours, j’ai donc pris un visa simple de 30 jours…

  • Attention : le visa électronique est valable 30 jours à partir de sa date de délivrance… ne le demandez donc pas trop tôt ! J’ai d’ailleurs failli me faire avoir sur ce coup-là ! Commandez-le 15 à 20 jours à l’avance pour être tranquille. À titre d’info, je les ai tous reçu par mail dans la foulée.
  • Et sinon, autant vous prévenir, le site est assez mal fait, vous allez trouver cela long et fastidieux (surtout lorsque l’on en demande plusieurs d’un coup !) mais cela vous fera gagner du temps ensuite. Lorsque nous y étions fin décembre 2018, il y avait visiblement la possibilité d’obtenir son visa sur place mais vu le monde à la sortie de l’avion, nous avons été contents d’avoir déjà réglé le problème en France ;)) Par ailleurs, je ne suis pas certaine que cela soit encore d’actualité ?

 

 

Voyage à Oman, la Mosquée du Sultan Qaboos à Mascate

La fabuleuse et grandiose Mosquée du Sultan Qaboos à Mascate.

 

Voyage à Oman, dune bashing dans le désert de Wahiba Sands

Dune bashing à Wahiba Sands, une expérience très remuante à tester ! (je précise que ce n’est pas notre voiture – c’est une activité encadrée qui est proposée dans la plupart des campements)

 

 

Quelle voiture louer pour son road trip à Oman ?

Lorsque l’on prévoit un road trip, la location de la voiture est une question essentielle pour ce qui nous concerne. Nous y passons clairement la majeure partie de nos journées, il est donc primordial que ce soit un véhicule confortable et spacieux et surtout « tout terrain ». Je n’aborderai pas précisément la question de savoir quel type de voiture est nécessaire pour tel itinéraire à Oman puisque notre choix s’est directement porté sur un 4x4.

Pourquoi ? Tout simplement parce que nous avions bien l’intention d’explorer les chemins de traverse, les routes de montagnes, les pistes dans le désert à la recherche de petits villages cachés… Certains de ces endroits ne sont accessibles qu’en 4X4. Oman se prête particulièrement à ce type de voyage Off Road et je dirais même que son intérêt principal est de découvrir le pays de cette façon. Maintenant, pour ceux qui désirent partir sur une plus courte période ou ne souhaitent simplement pas faire ce type de voyage, vous pouvez tout à fait adapter votre itinéraire et louer un véhicule plus classique, vous aurez également plein de beaux endroits à découvrir ! Ceci dit, ce n’est pas l’option que nous souhaitions retenir !

En revanche, la location d’un 4X4 sera bien plus chère qu’une voiture classique. J’avais lu qu’il fallait compter environ 70 à 80€ par jour max pour un véhicule de cette catégorie à cette période de l’année, c’est ce que nous avons effectivement payé pour une Toyota Prado en la réservant 6 mois avant le départ, en juin. Je vous conseille vivement de tout booker à l’avance pour avoir le choix et surtout payer le « moins cher possible ».

Nous sommes passés par Autoescape – un intermédiaire que nous utilisons souvent – car c’est chez eux que nous avons trouvé le meilleur tarif à ce moment-là. Malgré toutes ces précautions, nous avons eu une ÉNORME déconvenue à notre arrivée à l’aéroport. Malgré la confirmation de notre réservation, 2 jours avant notre départ, AUCUN 4X4 ne nous attendait ce jour-là. Je me souviens encore de ce que j’ai ressenti, « fraîchement » sortie de l’avion, après 2 vols et près de 10 heures de voyage, lorsque la personne d’Europcar nous annonce que notre réservation est annulée depuis fin juin… Je résume : nous avons été débité d’une réservation qui n’existe plus alors qu’elle nous a pourtant été confirmée. L’itinéraire de notre road trip n’est faisable qu’en 4x4. Tout est déjà réservé et à cette période de l’année tout est complet partout. Et surtout, il n’y a aucun 4x4 de disponible à Mascate… Pas de réseau internet à l’aéroport (forcément) et aucune solution de la part du loueur ! C’est en allant voir les autres loueurs (en pleurant^^) que l’un d’eux nous a mentionné un copain à Mascate qui devait récupérer une voiture en fin de journée… cette information précieuse allait peut-être nous offrir une porte de sortie…?

Bref, je vous la fais (presque) courte… nous avons été bloqués toute la journée à l’hôtel car sans voiture, on ne fait rien à Mascate ! Mais nous avons fini par récupérer un gros 4X4, le soir-même à 23h après avoir espéré que tout ceci soit bien réglo et avec des assurances > c’était le cas ! Et tout ça pour la modique somme de près de 1500€… OUI presque le double de ce que nous pensions payer à la base. Mais c’était ça ou on disait adieu au voyage tel que nous l’avions imaginé… C’est bien pour cela que j’avais tout anticipé, pour ne pas que ceci arrive… Comme quoi, on a beau essayer de prévoir, tout ne se passe pas toujours comme prévu en voyage… Heureusement, nous avons été remboursés rapidement par AutoEscape mais nous ne savons toujours pas ce qu’il s’est exactement passé et bien entendu, aucun moyen d’obtenir une compensation. Je ne vous cache pas qu’on a vite essayé d’oublier ce mauvais contre-temps pour positiver et profiter du voyage qui nous attendait désormais.

À savoir : pas besoin de permis international pour conduire au Sultanat d’Oman ! Quant au type de 4X4 à choisir, prenez un Four Wheel Drive (4WD) et non un All Wheel Drive (AWD). Vous pourrez ainsi empruntez TOUTES les routes sans aucune crainte, notamment les montées assez raides du wadi bani Awf, les pistes du désert de Wahiba Sands et la descente du Djebel Akhdar où un poste de sécurité vérifie que vous avez bien le bon type de véhicule avant de vous laisser monter !

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Notre 4X4 c’était plutôt celui-là ! Dans les dunes « plus balisées » de Wahiba Sands ou au fin fond des gorges de Nakhur !

 

 

 

La conduite en 4X4 est-elle compliquée ? Et l’orientation ?

Si vous aimez conduire et que vous êtes un peu averti, vous allez vous éclater ! Pour ma part, je n’ai jamais osé prendre le volant… et ça tombait plutôt bien car mon mari était trop content de le garder ! Les routes principales sont en excellent état et ne posent aucun souci et avec l’appli maps.me (j’en parle plus bas) vous n’aurez aucune difficulté à vous orienter.

La conduite en 4X4 prend plutôt toute sa saveur dès que l’on s’écarte des grands axes pour aller faire du OFF ROAD. Munis du Guide Oman Off Road, qui est extrêmement bien fait, vous pouvez partir à l’aventure sans aucune appréhension, tout est très bien indiqué. Alors oui, les routes sont (presque toujours) très très étroites, souvent pentues, parfois vertigineuses et sans visibilité et pourtant à double sens… j’ai aussi souvent serré les fesses dans de nombreux virages^^… mais tout se passe parfaitement bien au final et ces circuits restent nos meilleurs souvenirs de ce voyage en famille. Et c’est définitivement une occasion unique d’accéder à des paysages à couper le souffle et de vivre le voyage différemment.

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Off Road – route 26 – à la recherche des piscines naturelles, plus discrètes à cette saison ! 

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

 

L’Oman Off Road est-il indispensable pour faire son road trip ?

Pour tous ceux qui partent en mode « road trip », la réponse est clairement OUI ! Non pas que vous vous retrouviez totalement à l’ouest sans, mais vous passeriez à côté de beaucoup de points d’intérêts, ce qui serait dommage ! Petite précision : ce guide très bien détaillé est en anglais.

Le seul petit souci est que le Oman Off Road ne s’achète pas en France mais plutôt sur place. Sinon, on peut le trouver d’occasion à prix d’or sur ebay ou via des forums comme le guide du routard ou neuf sur un site via les Emirats Arabes Unis avec des frais de ports très très élevés… Même si je suis pourtant quelqu’un qui aime préparer en amont ses voyages, j’ai facilement résisté à l’envie d’en (r)acheter un à quelqu’un. J’ai construit mon itinéraire bien avant de partir et nous l’avons affiné sur place à l’aide du guide que nous avons trouvé à l’aéroport de Mascate, pour 23 RO (environ 52€). Cela peut sembler assez cher pour un guide mais je précise tout de suite que c’est plutôt un très beau livre… un de ceux que l’on garde chez soi et que l’on feuillette en souvenir. Pas question que je le vende à mon tour !

Petite chose à ne pas oublier, si vous partez en autonome : pensez à installer l’appli Maps.me sur votre smartphone et téléchargez la carte du Sultanat d’Oman AVANT votre départ. Cela fonctionne hors connexion et c’est assez fiable ! Avec ça et le Oman Off Road… vous êtes parés pour la grande aventure !

Et sinon, la seule « difficulté » rencontrée a été celle de l’orthographe exacte de certains noms de villages. Je n’ai plus d’exemples en tête mais certains lieux peuvent avoir différentes orthographes, ou même appellation… cela peut prêter à confusion ou être gênant pour les rechercher dans ce qui vous fera office de GPS. Mais au final rien de très méchant, on s’en sort toujours !

Dernier point, en fonction de la saison à laquelle vous faites votre voyage, faites attention aux risques potentiels de faire du Off Road, notamment dans les wadis. En décembre, ceux-ci sont relativement asséchés et il n’y a donc aucun danger. Pour d’autres périodes, renseignez-vous sur la météo.

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Petit stop à Al Wasil. On patiente à la station service pour faire dégonfler nos pneus avant de prendre la route pour rejoindre notre campement dans le désert.

 

Voyage à Oman, le vue du haut du Fort de Nakhal

La vue panoramique du haut du sublime Fort de Bahla ! 

 

 

Voyage à Oman : est-ce que l’on s’y sent en sécurité ?

C’est LA question qui a été soulevée un nombre incalculable de fois dès que l’on a annoncé que nous partions au Sultanat d’Oman. Mais c’est où exactement ? Après avoir expliqué que le pays se situe à coté des Emirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite et du Yémen… on perçoit très vite les interrogations & inquiétudes qui fusent dans les esprits de ceux qui posent la question ! Alors oui, nous avons fait notre road trip essentiellement dans la partie Nord du pays, celle qui semble la plus « sécurisée » et balisée sur la carte ! Mais plus globalement, Oman est classé comme l’un des pays les plus sûrs au monde. Tout ceci est déjà rassurant mais une fois sur place, cela donne quoi ? C’est simple, on ne s’y sent pas seulement en sécurité, mais on s’y sent bien tout court ! On a très vite ressenti la bienveillance des habitants, leur hospitalité et leur tolérance envers les touristes. J’avais lu beaucoup d’anecdotes sur cette fameuse hospitalité omanaise et je confirme, elle est bien là ! Le kawa et les dattes aussi… très facilement offerts en guise de bienvenue et le sourire est toujours de mise. Tout ceci contribue à cette atmosphère assez magique et unique des 1001 nuits. On vit au rythme des appels à la prière. On ne s’y sent pas marginalisé même si notre culture et religion est différente. Nous avons suivi les règles de respect et traditions du pays (pas de tenues vestimentaires courtes, attitude discrète dans les petits villages…). Et en tant que femme occidentale, je n’ai jamais senti un regard déplacé ou désapprobateur. Voilà en quelques lignes notre ressenti qui permettra peut-être d’en tranquilliser quelques uns ?

Voyage à Oman, petit village de Ash Shirayjah, Djebel Al Akhdar

Une autre vue du petit village de Ash Sirayjah sur le plateau de Sayq dans le Djebel Ahkdar. 

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Une des nombreuses photos d’un omanais en dishdasha (cette longue tunique souvent blanche) que j’ai pu prendre lors de notre séjour. J’avoue avoir eu une vraie fascination pour leur tenue élégante et toujours impeccable. 

 

 

Voyage à Oman : faut-il être accompagné d’un guide ?

Je pense qu’après la question de la sécurité, c’est celle du guide qui a suscité beaucoup de curiosité ! J’ai l’impression que cette destination semble complexe à envisager en autonome pour certains. Ce que je comprends parfaitement puisqu’elle n’est pas encore très connue. Je me suis moi-même beaucoup renseignée avant afin de m’assurer que nous pouvions y aller, presque les yeux fermés, en famille et sans encadrement.

Donc la réponse à la question « faut-il un guide ? » est : pas nécessairement ! Tout dépend de votre état d’esprit et surtout de ce que vous recherchez et attendez d’un voyage comme celui-ci !

Pour notre part, nous sommes assez friands de liberté ! Le concept de « faire ce que je veux quand je veux et comme je veux » est important ! Mais je ne serais pas contre l’idée de voyager en mini groupe et ce, de façon, plus organisée, et par quelqu’un d’autre ! Si cela me permet d’accéder à des lieux, activités, rencontres ou autres que je ne pourrais faire par moi-même… pourquoi pas ! Ici, dans l’optique de ce voyage, l’idée était de partir un peu à l’aventure (je dis -un peu – car l’itinéraire était quand même fait en amont et les hébergements réservés ! Mais pour le reste tout était à affiner sur le moment !). On ne souhaitait pas avoir une multitude de choses programmées chaque jour mais avions plutôt l’idée de nous laisser porter en fonction des envies du moment présent. Le pays étant totalement sécure, je n’ai pas ressenti, non plus, le besoin d’un encadrement.

Et pour terminer, si nous avions pris un guide, il aurait conduit le 4X4 ! Option inenvisageable pour ma moitié, trop heureux de s’en donner à coeur joie sur les pistes omanaises que ce soit à flanc de montagnes, dans le lit des wadis ou encore dans le désert !!! Et c’est vrai que nous étions bien juste nous 4, dans notre grosse voiture, roulant à notre rythme, nous arrêtant selon nos envies, décidant la veille pour le lendemain des différents stops que nous ferions.

En revanche, je peux comprendre que cette façon de voyager ne convienne pas à tout le monde ! Et je dois bien reconnaitre que nous avons croisé très peu de familles comme la nôtre sur les routes, en autonome. Pour commencer, il y avait globalement peu de touristes circulant en dehors des « grandes villes » et la plupart avait un guide !

Le gros avantage du guide, selon moi, permet de bénéficier de conseils et surtout d’explications sur la culture du pays, sur sa religion et sur les us & coutumes de ses habitants… et c’est certainement la chose qui nous a un peu manquée ! Même si l’hospitalité omanaise est reconnue, les habitants sont très discrets et aller les aborder pour leur poser des questions n’est pas le premier réflexe quand on est sur place.

Avoir un guide peut être aussi rassurant. Notamment en cas de galère sur la route ! Mais je tiens à tranquilliser ceux qui se poseraient trop de questions à ce sujet. J’ai lu plusieurs billets de blog où certains voyageurs avaient crevé un pneu ou eu d’autres soucis… tous avaient toujours été dépannés par des locaux, facilement prêts à les aider… où qu’ils soient ! De notre côté, à part notre problème de réservation du départ, nous n’avons eu AUCUN souci à déclarer pendant ces 12 jours malgré toutes les pistes Off road que nous avons empruntées ! Une chance !

Je dirais donc que c’est à chacun de décider de ce qui lui plaît, il n’y a pas de bonne ou moins bonne façon de voyager ! Le principal est de trouver celle qui vous convient et qui vous fera profiter pleinement de ce pays grandiose ! Et si l’aventure vous tente en autonomie… foncez, vous ne le regretterez pas !

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Le Grand Canyon du Djebel Shams.

 

Voyager avec des enfants à Oman ?

Nous en avons 2, des grands certes, de 13 et 16 ans. Cela fait déjà un bon moment que nous les emmenons partout en voyage, faute d’avoir une solution pour les faire garder. Et quelle chance finalement ! Ce sont justement toutes ces expériences de voyages, vécues à 4, qui nous soudent toujours plus et nous « tricotent » de beaux souvenirs (comme le disait ma maman^^^). Ces moments passés sont précieux et nous essayons d’en profiter un maximum tant qu’ils ont encore la possibilité / volonté de partir avec nous 😉

Et Oman alors dans tout ça ?! Et bien nos ados ont kiffé grave ! Le Off Road en 4x4, c’est l’aventure^^ Alors oui, c’est vrai, ils sont grands et on peut les emmener partout maintenant… Sur place, nous avons croisé d’autres enfants également, mais pas tant que cela finalement. Cela reste un voyage assez roots, avec beaucoup de route et peu, voire pas du tout d’activités spécifiques aux enfants. Oman, on y vient pour en prendre plein les yeux ! Les grands espaces, la beauté des paysages ! Et aussi pour y vivre différentes expériences, camper dans le désert, se baigner dans les wadis, se perdre dans les palmeraies, découvrir des petits villages authentiques et vivre au rythme d’une culture différentes… Nos garçons ont pleinement apprécié le spectacle grandiose offert par chaque étape. Et quand je vois que leur capacité à s’émerveiller grandit, elle aussi, au fil du temps… là c’est moi qui m’émerveille ! Je me dis que le virus du voyage est en (bonne) voie de transmission ;))

En résumé, je ne suis pas certaine que les tout petits soient sensibles à ce type de découvertes, il faut sûrement adapter le programme en fonction du schéma familial et des envies de chacun ! Mais ce point mis à part, un road trip à Oman avec des enfants est tout à fait envisageable (et très sécure) ! Pour vous convaincre que c’est complètement faisable avec des plus petits, vous pouvez aller lire le témoignage de Nos racines sur 4 continents sur le blog de Voyage Family, le récit d’une autre famille en voyage à Oman sur le blog Je voyage avec les enfants ou encore l’article de Maman Voyage sur le sujet.

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

 

 

Quelques infos pratiques sur la plongée sous-marine à Mascate

Nous sommes une famille de plongeurs et désormais nous plongeons tous les 4, tous PADI ! Advanced pour les parents, Openwater pour notre aîné et Scuba Diver pour le plus jeune. On essaye donc d’adapter la plongée en fonction des niveaux de chacun, les profondeurs n’étant pas les mêmes pour tous non plus, cela complexifie les sorties plongées !

La plongée sous-marine est intégrée dans nos voyages dès que c’est possible. Oman s’y prêtant particulièrement bien, nous n’allions pas rater cette nouvelle expérience ! J’ai vite repéré les Iles Daymaniyat, un archipel d’une dizaine d’îlots protégées par l’Unesco et classés Réserve Nationale et naturelle de la vie marine omanaise. Les sites de plongée y sont apparemment de toute beauté avec des jardins de coraux peuplés d’une faune incroyablement variée. C’est ainsi que j’ai programmé la plongée, au début de notre séjour. J’ai bloqué 3 jours à Mascate pour visiter la ville et s’adonner un peu aux plaisirs aquatiques. En début de séjour, on est tous en forme et on prend moins de risque niveau santé qui pourraient potentiellement nous empêcher de plonger. Je pense surtout à un bon rhume ou pire une otite, on a déjà eu le problème l’été dernier en Thaïlande…

J’étais partie pour réserver 2 matinées de plongée jusqu’à ce que je vois les tarifs omanais ! Cela va faire 19 ans que nous plongeons et je n’avais encore rien vu d’aussi cher, sauf peut-être en Polynésie ou aux Maldives en 5 étoiles… c’est pour dire . Comme souvent la sortie en mer se fait tôt le matin, vers 7/8h et comptez environs 70 € la plongée avec équipement !

J’ai donc fait mes petites recherches (guides, forums et avis tripadvisor…) et ai identifié 3 centres de plongée à Mascate, dans des zones assez différentes :

Nous avons finalement choisi le premier parce que c’était celui qui proposait la possibilité d’aller plonger aux Îles Daymaniyat (contrairement au second) et son encadrement faisait partie des mieux notés dans les avis glanés à droite et à gauche (contrairement au troisième). Ce dernier point est un critère de choix important pour nous. Malgré nos presque 19 ans de plongée, nous restons des plongeurs occasionnels et nos enfants en sont à leurs débuts, il est donc impératif qu’ils soient sous l’étroite surveillance de moniteurs.

Nous avons tout misé sur la matinée de libre que nous avions sur ce séjour à Mascate, l’autre étant dédiée à la visite de la mosquée, incontournable et ouverte aux touristes en matinée. Malheureusement, les mauvaises conditions météo ne nous ont pas permis d’aller plonger aux Îles Daymaniats. Situées à 1h30 en bateau de Mascate, le trajet se serait avéré beaucoup trop remuant selon les instructeurs. Nous nous sommes donc contentés de 2 plongées à proximité. Et oui, je confirme cela remuait un peu et la visibilité était très moyenne. Un de nos garçons n’a pas pu descendre à cause des oreilles et étant son binôme j’ai également du remonter ! Bref, on n’a pas eu de chance ! Mais je peux quand même vous dire que les moniteurs étaient très pros et les eaux très très riches en poissons tropicaux ! Du petit poisson clown à l’énorme raie tapie sur le sable, j’imagine facilement ce qu’aurais été la plongée avec une meilleure visibilité ;)))

 

 

Voyage à Oman, Off Road, fantastique coucher de soleil, Djebel Shams

Magnifique souvenir de coucher de soleil dans le Djebel Shams ! Spectacle contemplé depuis notre 4x4 tout en grignotant des dattes ;))

 

 

Quel budget pour un road trip à Oman en fin d’année ?

Le budget que je vais vous donner vous aidera plutôt si vous souhaitez partir au moment des fêtes de fin d’année, la période des vacances scolaires la plus chère qui soit là-bas. Rassurez-vous, si vous partez à un autre moment, les prix seront sûrement nettement moins élevés !

Histoire de vous donner une idée, voici les très grandes lignes de notre budget pour 12 jours à Oman, dans des hôtels de catégories très variables (une majorité de 2/3 étoiles, 2 guest houses et un 4 étoiles). Le tout pour une famille de 4 personnes dont 2 enfants de 13 et 16 ans (qui comptent donc comme des adultes !).

  • avion > 2880 € pour 4 personnes via Emirates avec un stop à Dubaï.
  • location voiture > compter en principe autour de 850 € max pour un gros 4x4 pour 12 jours même si notre mésaventure nous en a coûté une somme indécente de plus de 1500 €…
  • hébergement > nous avons dépensé 2165 € pour 2 chambres pendant 11 nuits (avec quasi tous les petits-déj et parfois le dîner comme dans le désert ou à Misfah) – Pour rappel, les hôtels de luxe commencent à 500 € la chambre / nuit à cette période de l’année… Booking m’a même proposé, quelques jours avant le départ, 2 suites dont une avec piscine je crois à l’Anantara (superbe hôtel de luxe dans le Djebel Akhdar ) pour… 9000€ !!! Oui oui, j’ai du me frotter les yeux pour y croire, j’aurais du faire une copie écran tellement cela semble surréaliste… Mais l’offre dans ces coins-là étant très insuffisante, les prix montent très vite pendant les vacances de Noël. D’où l’importance de réserver à l’avance les endroits abordables.
  • repas / restos > aucune idée de la ventilation exacte de ce poste car nous avons payé beaucoup de choses en cash et pas noté toutes ces dépenses. Je n’ai une trace que des paiements en CB. Mais globalement, les repas sont à prix variables en fonction du « standing » de l’endroit. Globalement, je pense qu’on a du manger pour 10/15€ par personne par repas, montant qui monte ensuite très vite dans les restaurants de certains hôtels (ex du Shangri-La, 120 € pour 4 pizza, 1 bière et 1 mojito !! qui dit mieux ?)
  • essence > ce n’est pas ce poste qui vous ruinera ! Il faut compter environ 0,21 OMR le litre, soit moins de 50 centimes d’euro !!!

Donc oui, le Sultanat d’Oman est une destination chère (voire très chère) parce que malgré ce budget, le rapport qualité / prix ne sera pas excellent, surtout à cette période de l’année.  Ça je le savais avant de partir ! Mais il ne faut surtout pas que cela vous bloque, parce que la beauté des paysages et l’émerveillement que vous aurez pour ce pays les valent grandement. Et pour les petits budgets, il y a l’option camping, très répandue dans le pays. Ceci dit, à Noël, je pense que c’est encore un peu juste pour tenter l’expérience, les nuits sont fraîches, voire glaciales en fonction des endroits !

Et sinon, dernière info pratique : nous fonctionnons beaucoup avec la CB de notre compte nickel dès que nous partons à l’étranger. Les frais de retrait sont de 2€ quel que soit le montant et chaque paiement par carte prend 1€. Nous nous arrangeons donc pour retirer un maximum de cash lorsque nous le pouvons, ce qui est parfois compliqué à mettre en oeuvre selon les pays… Ici, nous avons fait un premier retrait à l’aéroport et nous avons un peu plus galéré pour trouver un distributeur la fois suivante, c’était pourtant avant de prendre la route dans les terres. Pensez à anticiper les paiements à faire obligatoirement en cash (pas de machine à carte dans le désert par ex, ni dans les petites montagnes de Misfah).

 

Voyage à Oman, coucher de soleil sur le plage de Sur

Les jeunes footballers jouant sur la plage de Sur au coucher du soleil !

 

 

Et enfin… quoi mettre dans sa valise pour partir en road trip ?!

Parce que c’est un point important quand même ! Et si un road trip à Oman ne nécessite pas une garde-robe très compliquée, elle doit en revanche, être adaptable aux différents types d’écosystèmes et de climats qui vont avec ! Pour rappel, nous avons eu des écarts de températures assez conséquents et il faut pouvoir y faire face ! Donc rien de très sorcier et loin de moi l’idée de vous conseiller pour faire votre valise ;)) Je vais surtout vous partager les quelques choses et astuces que j’avais prévues pour ce voyage-là et que j’étais heureuse d’avoir sur place !

  • La première chose est d’adapter sa garde-robe aux coutumes du pays. Pas de petits shorts moulants ni de jupes ultra-courtes ou de grands décolletés ! On ne vous dira rien (sauf à la Grande Mosquée où une tenue très couvrante est de rigueur – y compris sur la tête) mais vous allez vous trouvez en grand décalage à côté des omanaises qui portent, pour la plupart, la burqa. Et puis, c’est surtout une question de respect. Pour rappel, nous sommes partis fin décembre, nous savions déjà que nous n’allions pas souffrir de la chaleur ! J’avais donc prévu, jeans, jupe longue, t-shirts à manches courtes (oui quand même), chemises et pulls à cumuler en fonction des variations de températures. Côté chaussures, une paire de baskets, une autre de spartiates, des tongues en plastique et c’est tout.
  • Pour les hommes : pantalon globalement de rigueur aussi ! Ils avaient tous pris un bermudas « au cas où »… ils sont restés dans la valise, preuve que les températures n’ont pas été très extrêmes ! 30 degrés, c’est gérable ainsi !
  • Dans la valise également, toujours la trousse de médicaments prête à soigner et à contrer les « petites » mauvaises surprises. Pour la première fois, elle est restée fermée ;))

Les petits trucs (de filles surtout… mais pas que) qui m’ont été bien utiles sur place :

  • Ma doudoune type Uniqlo ! Hyper pratique et surtout nécessaire pour les nuits en altitude ! Je vous le rappelle, ça caille là-haut (environ 5 degrés !)
  • Dans le même registre, un legging pour dormir la nuit !
  • Mon poncho en cachemire que j’emmène partout en voyage et qui m’a sauvé la mise en avion et dans les montagnes, en plus de la doudoune !
  • Un très grand chèche pour avoir chaud au cou bien sûr mais aussi pour se couvrir la tête lors de la visite de la Mosquée ou les jambes par dessus son maillot de bain par exemple.
  • Un paréo (parce que le chèche c’est plutôt le plan B !) pour se couvrir lors des balades dans les wadis… j’y reviendrai plus tard dans l’article détaillé sur notre itinéraire. Car c’est tout une organisation vestimentaire !
  • Mes 2 chemises fétiches (une en jean et une autre plus légère), elles sont de tous les voyages ! Passe-partout et faciles à mettre sur un t-shirt à manches courtes pour cacher les bras en 5 minutes !
  • Ma liseuse que j’emmène partout en voyage ! Pratique sous la tente dans le désert 😉
  • Une lampe frontale : notamment pour ceux qui n’ont pas de liseuse et encore plus pour ceux qui iront camper dans le désert.
  • Un shampoing sec parce que j’avoue qu’en fonction des hébergements, nous n’avions pas toujours assez d’eau chaude et nous avons même sauté au moins 2 douches 😉
  • Ma tenue de baignade glamour : un short de surf et un haut technique à mettre par dessus mon maillot 2 pièces. J’avais d’ailleurs choppé le retour d’expérience d’ Itinera Magica à ce sujet sur son blog…  merci Alex ;)) Ce point-là a été un peu prise de tête en amont car je ne savais pas trop quoi emporter ! Nous avons fait essentiellement de la baignade « locale » (comprendre ailleurs que dans un hôtel – de luxe), donc pas question de se balader en 2 pièces ! Le maillot une pièce passe mais je me suis sentie nettement plus à l’aise ainsi couverte. Il arrive aussi qu’une tenue couvrante soit parfois exigée, comme dans le Wadi Bani Khalid (y compris pour les hommes), mieux vaut donc tout prévoir ! Pour le reste, même si les omanais sont tolérants, je dirais que c’est, avant tout, une question de respect vis à vis de leur culture.
  • Ne pas oublier non plus, les chaussons aquatiques pour aller gambader dans le wadi Bani Khalid ou encore le wadi Shab car c’est plein de cailloux qui font mal au pieds sinon ! Et les éternelles serviettes de bain Décathlon (promis, je n’ai pas d’actions chez eux, c’est juste que je les trouve hyper pratiques et pas chères !) qu’on trimballe à chaque voyage. On en a 4 dans la valise, cela ne prend pas de place et ça sèche hyper vite. What else ?!!
  • Des sacs étanches ! C’était très pratique pour éviter de laisser les affaires personnelles et le matériel photo sans surveillance lors des baignades dans les wadis. Même si apparemment, cela ne craint rien, je pense que notre culture française fait que nous restons toujours un peu méfiants sur ce point-là !
  • 2 multi-prises et des adaptateurs (surtout quand on a 2 chambres et plein de matériel à recharger) ! Même dans le désert, il y avait de quoi se brancher. En revanche, faites une croix sur un réseau wifi ultra performant pendant tout votre séjour ! La connexion était plutôt capricieuse… et en même temps, cette petite détox digitale nous a fait le plus grand bien ;))

Et sinon, nous étions plutôt bien organisés avec différents sacs (sac à dos, cabas, pochettes & co) nous permettant de préparer et transporter la veille pour le lendemain le strict nécessaire pour la nuit et de laisser le reste dans le coffre de la voiture. Je vous l’ai dit, à Oman, c’est sécure ! On ne souhaitait pas se trimballer systématiquement les valises chaque soir, comme dans le désert ou dans les petites rues de Misfah par exemple. Pour le reste, j’ai parfois fait ma princesse (l’avantage d’être la seule fille au milieu de 3 garçons) et j’étais la seule à avoir le privilège de prendre ma valise à l’hôtel, pour peu que l’accès soit facile.

 

Voyage à Oman, désert de Wahiba Sands

Les petites rencontres dans le désert de Wahiba (une bosse > c’est donc un dromadaire ;))

 

Pour aller plus loin et en savoir davantage sur le Sultanat d’Oman…

> Les guides « papier » : Moi qui achète systématiquement le Guide du Routard avant chaque voyage, quelle n’a pas été ma surprise lorsque j’ai réalisé qu’il n’en existait pas sur Oman ! C’est celui du Petit futé qui a été mon livre de chevet pendant quelques semaines ! Je l’ai trouvé suffisamment complet pour m’éclairer dans la préparation de notre périple. Le Lonely Planet, en revanche, combine Oman + Les Émirats Arabes Unis, je l’ai donc trouvé trop succinct et donc plutôt inutile sur ce coup-là.

> Les blogs qui m’ont bien inspirée pendant la préparation de notre voyage et qui vous feront voir le Sultanat d’Oman à leur façon :

 

> Les reportages TV qui m’ont transportée et renseignée dans le pays avant même de le découvrir !

  • L’émission Échappées belles sur le Sultanat d’Oman, parfums d’orient : c’est celle-ci qui m’a déclenché l’envie de réservé mes billets d’avion ;))
  • Le reportage d’Envoyé spécial de 2016 sur Oman, une oasis fragile : on y aborde le sujet de l’ouverture du pays au tourisme, ses activités pour découvrir le pays, le développement de ses infrastructures et les dérives que cela entraine.

 

Je reviendrai en détails sur l’itinéraire de notre périple dans un prochain article. En attendant, je vous confirme qu’Oman nous a émerveillés à chaque étape de notre voyage ! Nous avons découvert un pays de toute beauté et surtout d’une grande gentillesse. Nous avons savouré ces paysages à couper le souffle et cette sérénité ambiante, évoluant ainsi tous les 4 pendant ces 12 jours au rythme des coutumes du pays. Une sensation à la fois déroutante et naturelle !

La formule road trip nous a vraiment permis de palper les atmosphères variées de ce pays et nous avons eu un mini aperçu des et façons de vivre de ce peuple, que ce soit en ville, dans le désert ou dans les montagnes. Nous avons vu les contrastes de vie entre les grandes villes comme Mascate et les petits villages ultra reculés où l’on sent que la tradition est encore bien présente. La présence des femmes y est d’ailleurs moins visible, surtout pour nous touristes. Les rares femmes croisées détournaient très vite la tête ou allaient même se cacher. À contrario, j’ai eu l’occasion d’échanger sur la côte avec des jeunes filles originaires de Mascate qui étaient étudiantes et aussi très curieuses de savoir d’où nous venions, ce que nous faisions et ce que nous pensions de leur pays. On sentait clairement cette dynamique d’ouverture et cette volonté de créer du lien.

Nous y avons trouvé un pays à la fois authentique dans la pratique de sa culture et sa façon de vivre et mais aussi en pleine expansion. D’un côté, on restaure les anciennes maisons pour offrir une expérience touristique la plus vraie qui soit, et de l’autre, les constructions modernes et luxueuses prolifèrent, même au fin fond du Djebel Shams ! Et nous avons d’ailleurs souvent été surpris de trouver ces ouvriers comme sortis de nulle part, travaillant dans des zones reculées et difficilement accessibles. On sent que le pays est en pleine mutation et se prépare à accueillir tous ceux qui voudront bien venir découvrir les atouts qu’il a à offrir. Les omanais en sont très fiers et sont désireux de le faire savoir. On les comprend tellement !

Et vous ? Le sultanat d’Oman, vous connaissez ? Si oui, n’hésitez pas à nous faire partager vos retours sur expériences en commentaires ! Et pour ceux qui seraient tentés… prêts à partir à l’aventure ?!

 

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le noter, le partager et / ou à l’épingler 😉

 

Voyage à Oman : conseils pour bien préparer son road trip !
5 (100%) 2 votes

 

 

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

Voyage à Oman, conseils pratiques pour bien préparer son road trip !

6 Commentaires

  1. Nico - Travelando

    j’avoue ne pas du tout connaître Oman mais cette découverte m’a permis d’en savoir plus sur ce sultanat qui s’avère être un pays surprenant. Douloureuse surprise pour vous en effet avec la note salée concernant la voiture, heureusement ça s’est bien terminé !

    Réponse
    • Céline

      Je suis ravie de t’en avoir donné un premier aperçu ! Quant à la note salée, je te confirme que je n’en menais pas large au moment de la nouvelle, heureusement que notre bonne étoile était là pour assurer la concrétisation du voyage tel qu’il était prévu !!!

      Réponse
  2. Itinera Magica

    Merci beaucoup pour la mention Céline ! J’ai adoré revivre mon voyage en découvrant le tien… ce pays est tellement beau et attirant. Quelle histoire avec AutoEscape !! je suis désolée ! ça me conforte dans l’idée de refuser les intermédiaires… je suis navrée, heureusement que votre voyage n’est pas tombé à l’eau !

    Réponse
    • Kikimagtravel

      Merci pour toutes ces infos pratiques !!!

      Ça donne une idée du budget et des itinéraires possibles. Ça permet aussi d’appréhender quelques galères que l’on pourrait rencontrer. Il est vraiment ultra bien fait ! Je sais où je regarder le jour je m’aventurerais la bas 🙂

      Sinon je tiens à te raconter une de mes anecdotes avec auto-escape. J’ai eu un soucis avec eux ( j’ai du payé deux fois, une fois sur le net et une fois à la location de voiture ) alors plus jamais de ma vie je passe par cette plateforme qui finalement m’a servi à rien vu qu’au final j’ai eu plus cher qu’une location directe chez sixt. Désormais je ne passe plus par des plateformes.

      Réponse
      • Céline

        Hello Kiki, merciii 🙂 Pour le budget, hors vacances scolaires c’est quand même sacrément mieux hein ! Je te souhaite d’aller découvrir ce pays un jour, il a tellement à offrir !
        Pour Autoescape, tu me confortes dans le fait que je n’ai plus l’intention de passer par eux^^… c’est fou quand même d’avoir de tels déboires !

    • Céline

      Merci miss ! Attends un peu que je sorte l’article suivant avec plus de photos que d’infos pratiques… là tu vas vraiment retrouver ton périple omanais <3

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.